•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Tour de l'Avenir, un tremplin pour cinq Québécois qui rêvent au WorldTour

Vêtu du chandail de sa formation cycliste, il sourit.

Pier-André Côté participera au prochain Tour de l'Avenir.

Photo : Radio-Canada

Michael Roy

Cinq cyclistes québécois ne manqueront pas de motivation ces prochaines semaines. Ils représenteront le Canada du 15 au 25 août au Tour de l'Avenir, en France, prestigieuse course par étapes réservée aux moins de 23 ans. Une occasion en or pour eux de laisser une carte de visite auprès des formations du circuit WorldTour.

La délégation canadienne sera composée des Québécois Pier-André Côté, Nickolas Zukowsky, Adam Roberge, Charles-Étienne Chrétien et Laurent Gervais. L'équipe sera complétée par le Britanno-Colombien Ben Katerberg.

Faute de financement, le Canada n'a pas envoyé d'équipe à cette compétition depuis celle de 2011. Cette année-là, les Hugo Houle, Antoine Duchesne et David Boily faisaient partie du peloton. Si Boily a été contraint de prendre sa retraite en 2016 en raison de problèmes de santé, Duchesne et Houle sont maintenant bien établis dans le WorldTour. Le Tour de l'Avenir leur a permis de se faire connaître des dirigeants des grandes équipes mondiales.

Ce sera exactement l'objectif des jeunes Québécois dans deux semaines.

« Le Tour de l'Avenir, je pense que c'est une très belle façon de se montrer et de se démarquer un peu. Des fois, on se démarque ici en Amérique du Nord, mais ça ne vaut pas autant aux yeux de certaines équipes européennes », a confié Nickolas Zukowsky à Radio-Canada Sports.

L'expérience de Zukowsky dans les courses par étapes sera un atout important pour le Canada. En 2019, il a remporté le Grand Prix cycliste de Saguenay et terminé 3e au Tour de Beauce.

Sur le podium, il lève les bras au ciel, vêtu du maillot de meneur du Tour de Beauce.

Nickolas Zukowsky

Photo : Crédit: Tour de Beauce

Une victoire d'étape en vue

Comme les membres de la formation canadienne ne se mesurent que très rarement aux meilleurs du monde chez les moins de 23 ans, il est difficile pour eux de fixer des objectifs de course bien précis.

Le tracé devrait favoriser les grimpeurs puisque plus de la moitié des étapes prévoient au-delà de 2000 mètres d'ascension. Or, aucun membre de l'équipe canadienne n'est considéré comme un pur grimpeur. Par contre, Pier-André Côté a fait ses preuves en tant que sprinteur, comme en font foi ses deux victoires d'étape au Tour de Beauce en 2018 et ses trois victoires au Grand Prix cycliste de Saguenay cette année.

Je pense que je vais y trouver mon compte. Il y a une poignée d'étapes qui seront bonnes pour moi. Il va falloir démêler où sont les objectifs d'équipe, à savoir si nous allons travailler pour le classement général ou chasser des étapes. Mais je pense que durant la première semaine, de belles opportunités vont se présenter pour moi.

Pier-André Côté, membre de la formation canadienne au Tour de l'Avenir

« C'est une super opportunité, je suis très excité. Ça fait un petit moment que je travaille en vue de ça donc j'espère que la forme va être bonne », a conclu Côté.

Le Tour de l'Avenir est connu comme étant un mini Tour de France. Il comportera 10 étapes traversant le sud de la France de Marmande à Saint-Colomban-des-Villards, dans les Alpes.

Le récent gagnant du Tour de France, Egan Bernal, a remporté le Tour de l'Avenir il y a à peine deux ans. Nairo Quintana, Warren Barguil et Bauke Mollema font aussi partie des récents gagnants.

Cyclisme

Sports