•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Championnats canadiens d'athlétisme : Brown et De Grasse ont rendez-vous au 100 m

Ils discutent avec le sourire.

Aaron Brown et Andre De Grasse

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Le coup d'envoi des Championnats canadiens d'athlétisme est donné au complexe sportif Claude-Robillard à Montréal. Les têtes d'affiche Aaron Brown et Andre De Grasse se donnent rendez-vous pour un nouveau chapitre de leur rivalité au 100 m, dont la finale sera courue vendredi soir.

Brown a appris jeudi durant la conférence de presse que son bon ami De Grasse n'allait pas courir le 200 m.

Les deux athlètes arrivent dans la métropole en confiance. Le triple médaillé olympique aux Jeux de Rio a enregistré son meilleur temps de l'année, soit 9 s 99/100, samedi dernier, à l'étape de la Diamond League à Londres.

Son record personnel sur 100 m est de 9,91 s, sur la piste brésilienne de Rio en 2016. « Je m'approche de mon meilleur temps, j'ai le sentiment que je peux le battre », dit-il.

La présente saison se déroule sous le signe du changement pour De Grasse, qui a choisi de mettre un terme à son association avec l'entraîneur Stuart McMillan pour travailler avec Rana Reider. C'est aux côtés de McMillan qu'il a connu la gloire olympique.

« Je fais les choses différemment que dans le passé, ça se passe super bien. Je regarde vers l'avant, je suis en santé. Je me sens bien, indique le sprinteur ontarien. Je ne suis pas loin [de ma forme de 2015 et 2016], mais je dois continuer à courir. Je suis un peu rouillé, puisque je n'ai pratiquement pas couru l'an dernier. »

Un bon test pour Brown

Aaron Brown a décroché le titre canadien du 100 m l’an dernier, dans une course où De Grasse a fini 3e. Il a bon espoir de pouvoir le garder. Son meilleur chrono cette saison, un temps de 10,07 s réalisé à à Lausanne, début juillet, est assez près de celui de De Grasse.

« Je suis fébrile à l’idée de défendre mon titre. On a des buts semblables, mais une seule personne l’emportera. On verra qui ce sera vendredi, dit-il.

« J’ai couru très vite à l’entraînement, mais il faut maintenant le faire en course quand ça compte. C’est un bon test pour voir où j’en suis contre un gars (De Grasse) qui a remporté des médailles au plus haut niveau. »

Brown est aussi le champion canadien en titre du 200 m et a d’excellentes chances de le rester sans De Grasse dans les pattes. L’athlète de 27 ans se concentre surtout sur le 100 m.

Quand on lui a demandé quelle course comptait le plus à ses yeux, sa réponse a été spontanée.

« Vous venez de dire qu’il ne sera pas là au 200 m, alors ce sera le 100 m, a-t-il dit en riant. Je ne tiens rien pour acquis au 200 m, j’aurai de féroces rivaux. Mais je me concentre sur le 100 m parce que c’est l’épreuve phare. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !