•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Allemagne et Hongrie, deux courses cruciales pour Lance Stroll et Racing Point

Il enfile sa combinaison de pilote.

Lance Stroll dans le garage Racing Point

Photo : Racing Point / Glenn Dunbar

Philippe Crépeau

L'équipe Racing Point avait dit qu'elle mettrait en piste une version B de sa RP19 avant la pause estivale, ce qui veut dire au plus tard en Hongrie le premier week-end du mois d'août. On y arrive.

La F1 nous offre un programme double avant la pause. C'est ce week-end le Grand Prix d'Allemagne, à Hockenheim, et dans la foulée se tiendra le Grand Prix de Hongrie, à Budapest.

Pour cette étape allemande, l'équipe a confirmé avoir redessiné le capot moteur, les pontons et les rétroviseurs, soit presque tout le corps de la carrosserie. Déjà, on voit des similitudes avec la silhouette de la Red Bull RB15.

L'objectif est de redonner de la stabilité au train arrière sur le rapide circuit allemand.

« On a des nouveautés ce week-end, a dit Lance Stroll aux journalistes dans le paddock de Hockenheim. On va devoir enregistrer le maximum d'infos durant les essais libres de vendredi, et les digérer ensuite au circuit et à l'usine. Nous verrons dès que nous serons en piste si ça fonctionne ou pas au chrono. Car tant que c’est sur papier, ça reste un peu mystérieux. »

« J’ai essayé les nouvelles pièces dans le simulateur, révèle le Québécois. Il y aura du peaufinage de réglage à faire pour en tirer le maximum, mais j’ai hâte de savoir si ça va fonctionner. »

L'équipe a déjà démontré sa capacité à améliorer le comportement et la performance de la voiture en cours de saison. Ça me rend optimiste.

Lance Stroll
Un mécanicien est penché sur l'avant de la voiture.

Dans le garage de Racing Point, les mécaniciens changent l'aileron avant de la voiture no 18 de Lance Stroll.

Photo : RDS

Les nouvelles pièces apportées à Barcelone en mai pour le Grand Prix d'Espagne n'avaient pas donné les résultats escomptés.

Ce qui risque de compliquer les choses, c'est la chaleur accablante qui s'est installée sur le circuit, et on annonce de la pluie tout le week-end.

« Je connais bien le circuit, car j'y courais en F3, rappelle Stroll. Le dessin du circuit permet de belles bagarres. Mais ça fait longtemps que j’ai roulé sous la pluie, j’espère que je sais encore comment faire. »

« C’est une question de sensibilité au volant, précise le pilote de 20 ans. Certains y arrivent, se sentent à l’aise pour pousser l’auto sous la pluie. Mais ça dépend vraiment des conditions. Je n’ai pas toujours été à l’aise sous la pluie. Ça dépend aussi de la piste, de la température des pneus. »

Il sort d'un virage.

Lance Stroll à Silverstone

Photo : Getty Images / Bryn Lennon

L'équipe Racing Point doit absolument faire un bond en avant avec la version B de la RP19, car les autres équipes apportent aussi des nouveautés à Hockenheim.

Ce programme double est donc crucial pour afin de démarrer du bon pied la deuxième moitié de saison.

« Les dernières courses ont été difficiles pour nous, samedi et dimanche, dit Stroll. Clairement, les autres équipes ont fait des progrès en première moitié de saison. Elles nous ont pris quelques dixièmes, et c’est à nous de réagir. Nous devons tenter de rattraper le terrain perdu. »

« J’espère que nous pourrons marquer plus de points après la pause. Il faut qu’on améliore la performance de la voiture pour tenter de mieux se qualifier le samedi. Nous voulons que la deuxième moitié de saison soit plus réussie. »

La mission du Canadien

Tenter de mieux se qualifier, c'est la mission que doit remplir Lance Stroll dans ce programme double pour se débarrasser une fois pour toutes du mauvais sort et des railleries qui s'acharnent sur lui.

Il a même admis que cette situation le faisait « vraiment suer ».

Il roule entre des bandes bleues.

Lance Stroll au circuit Paul-Ricard en France

Photo : Getty Images / Charles Coates

Stroll doit passer au moins en Q2 avant la pause estivale.

Ce sera difficile sur le circuit rapide d'Hockenheim, peut-être un peu moins sur le petit circuit sinueux du Hungaroring.

Il pourra alors profiter de la pause estivale pour « réinitialiser son disque dur », et oublier cette série noire d'élimination précoce en qualification.

Les premiers essais libres du Grand Prix d'Allemagne commencent à 5 h (HAE), vendredi.

Course automobile

Sports