•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeux panaméricains : à quoi s'attendre du Canada après le triomphe en 2015?

Ils sont derrière les lettres et chiffres géants Lima 2019.

Les membres de l'équipe de squash des îles Caïmans, Micah Franklin Bermuda et Eilidh Bridgeman, posent à l'entrée du village des athlètes.

Photo : AFP/Getty Images / LUIS ROBAYO

Radio-Canada

Le Canada aura fort à faire pour répéter ses exploits aux Jeux panaméricains, qui s'ouvrent vendredi, à Lima, au Pérou. Il y a quatre ans à Toronto, avec une délégation d'une très grande qualité, la récolte avait été faste.

En 2015, le pays hôte a fini 2e au classement des nations avec un impressionnant total de 219 médailles, derrière les États-Unis (265).

Il faut dire que les principales têtes d’affiche canadiennes s’étaient empressées de dire oui à cette rare occasion de participer à de grands Jeux à la maison.

On pense à Andre De Grasse en athlétisme, à la trampoliniste Rosie MacLennan, à Derek Drouin, spécialiste du saut en hauteur, ou encore à la basketteuse Kia Nurse.

Cette grande délégation était annonciatrice des 22 médailles olympiques remportées un an plus tard à Rio de Janeiro.

Visées plus modestes

Le portrait pourrait s’avérer assez différent cette fois-ci. L'équipe canadienne comprendra presque 500 athlètes, y compris quelques vedettes comme le décathlonien Damian Warner, la sprinteuse Phylicia George et la gymnaste Ellie Black.

En raison de conflits d’horaire avec des compétitions domestiques ou des championnats mondiaux, plusieurs pays y délégueront des équipes B dans certains sports.

C’est pour cette raison qu’Usain Bolt avait fait l’impasse sur Toronto en 2015. Aussi, en natation, le Canada a-t-il mis l’accent sur les Championnats du monde de la FINA en Corée du Sud et présentera son équipe de réserve au Pérou.

En athlétisme, le Canada aura des têtes d'affiche, mais elles n'y seront pas toutes.

On voit la piscine.

Le centre aquatique des Jeux panaméricains

Photo : AFP/Getty Images / LUIS ROBAYO

Portail olympique

Le Canada a des athlètes dans 13 sports pour lesquels les Jeux panaméricains sont un passeport pour la qualification olympique.

À un an de Tokyo 2020, des places seront à l’enjeu en équitation, en handball, en hockey sur gazon, en natation artistique, en pentathlon moderne, en plongeon, en tennis, en tennis de table, en tir, en tir à l’arc, en surf, à la voile et en water-polo.

Selon le chef de mission canadien, Doug Vandor, le rendez-vous de Lima constitue une répétition générale pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Plus vous avez l’occasion de répéter, meilleure sera votre performance. C’est à cela que servent les Jeux panaméricains. Pour tous ces athlètes qui ont Tokyo 2020 dans leur ligne de mire, c’est le moment de peaufiner les détails et de vivre l’expérience de grands jeux.

Doug Vandor, chef de mission canadien

Le surf, le culturisme et le basketball à 3 contre 3 ont été ajoutés au programme des Jeux panaméricains qui compte 39 sports et 62 disciplines.

Des qualifications olympiques auront cours pour 22 d’entre eux. Dans certains cas, le déroulement de cette qualification peut s’avérer compliqué.

En hockey sur gazon et en water-polo, vous gagnez le tournoi des Jeux panaméricains et vous obtenez automatiquement votre billet pour Tokyo.

D’autres sports fonctionnent selon des quotas par pays et les athlètes participants ne seront connus que plus tard.

Un ouvrier s'affaire près de la piste.

Les travaux d'aménagement du vélodrome ont été achevés il y a à peine un mois.

Photo : AFP/Getty Images / LUIS ROBAYO

Un tremplin pour plusieurs

Les participants en squash, en ski nautique et en bowling vivront leurs grands Jeux puisque ces sports ne figurent pas au programme olympique.

Le Canada n’aura aucun représentant en basketball à 3 contre 3, en culturisme, en pelote basque, en soccer, en vélo de montagne, pas plus qu'en patin à roues alignées.

Les équipes nationales masculines de basketball, de handball, de softball et de volleyball de plage ont aussi renoncé à Lima.

Ces Jeux panaméricains se dérouleront jusqu’au 11 août et regrouperont 41 pays des Amériques du Nord, centrale et du Sud et des Caraïbes.

Les Jeux parapanaméricains suivront du 23 août au 1er septembre.

Radio-Canada Sports est diffuseur officiel des Jeux panaméricains de Lima.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Jeux panaméricains

Sports