•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il est temps de réagir » - Bacary Sagna, au sujet des déboires de l'Impact

Les deux joueurs tentent de prendre possession du ballon.

Memo Rodriguez (gauche) et Bacary Sagna (droite)

Photo : The Associated Press / David J. Phillip

Félix St-Aubin

L'Impact n'a pas récolté le moindre point dans un match de la MLS depuis le 26 juin. La troupe de Rémi Garde a perdu du terrain en juillet, si bien qu'elle se trouvait lundi au 6e échelon dans l'Est, avec le Revolution de la Nouvelle-Angleterre et le Toronto FC dans son angle mort.

« C'est sûr qu'on a perdu l'avance qu'on avait sur certaines équipes au championnat, mais on est toujours dans la zone acceptable. Il est temps de réagir, tout n'est pas perdu [...] Il faut relever la tête et continuer à travailler », insiste le défenseur Bacary Sagna.

Une défaite crève-coeur contre le Minnesota United, un échec difficile à digérer face aux éternels rivaux de la Ville Reine et un rendez-vous raté à Columbus ont alourdi la série noire de l'Impact à quatre revers dans le circuit Garber.

« Je pense qu'on a eu un excès de confiance... un autre, enchaîne Sagna. Le fait de gagner des matchs, même en défendant et en souffrant, on gagnait toujours. Peut-être que dans la tête, inconsciemment, on pense que ça va toujours passer. Si l'on oublie de faire les efforts tous en même temps, on voit que ça ne passe pas. »

« Et ce n'est pas qu'on ne fait pas les efforts, c'est simplement qu'il faut trouver le juste milieu entre attaquer et défendre, entre presser et attendre, poursuit l'arrière français. Il faut trouver la bonne balance. Et présentement, on a du mal à se régler. »

Si l'on ajoute à l'équation l'étonnant verdict nul avec le York9 FC lors du match aller au troisième tour du Championnat canadien, le onze montréalais n'a donc pas connu la victoire en cinq affrontements.

Dans tous ses matchs des quatre dernières semaines, sauf celui contre les Timbers de Portland, l'équipe peine à repousser les frappes adverses dans les minutes qui suivent l'entrée sur le terrain et celles qui précèdent le retour au vestiaire.

« Il faudrait qu'on arrive à rentrer [dans le match] un peu plus prêt mentalement, beaucoup mieux dans les têtes, à trouver une motivation supplémentaire et surtout une confiance parce que quand on subit deux, trois défaites d'affilée, c'est sûr qu'on a toujours cette crainte dans la tête, affirme Sagna. Je pense que c'est ce qui se passe en ce moment dans la tête des joueurs. »

Buts accordés par l'Impact lors des six derniers matchs :

  • 26 juin contre les Timbers : 53e minute
  • 29 juin à Atlanta : 35e et 83e minutes
  • 6 juillet contre le Minnesota United : 9e, 45e (arrêts de jeu) et 47e minutes
  • 10 juillet à North York : 83e et 88e minutes
  • 13 juillet contre le Toronto FC : 61e et 90e (arrêts de jeu) minutes
  • 20 juillet à Columbus : 6e et 46e minutes

Pas moins de 10 des 12 buts accordés par le Bleu-blanc-noir depuis un mois l'ont été dans les neuf premières ou dernières minutes de l'une des mi-temps. Et la moitié de ces buts ont été réalisés dans les arrêts de jeu et deux minutes au commencement ou avant la fin de la deuxième période.

« C'est quelque chose sur laquelle on doit s'attarder. En tant que joueur, tu ne te dis pas que tu ne joueras pas pendant les 10, 15 premières minutes, peu importe, ajoute le défenseur Daniel Lovitz. Je ne peux pas donner la raison, que ce soit la température, la mentalité de l'équipe, mais nous en sommes conscients. »

Omar Browne absent, Lassi Lappalainen présent

L'entraînement matinal de lundi s'est déroulé sous les regards attentifs du propriétaire Joey Saputo et du président Kevin Gilmore, aux abords du terrain.

Les deux membres de la haute direction montréalaise ont eu l'occasion de voir à l'oeuvre l'ailier finlandais Lassi Lappalainen, qui s'est exercé avec ses futurs coéquipiers pour une première fois.

Le HJK Helsinki a annoncé mercredi son départ en direction de l'autre club administré par Saputo, le FC Bologne. Tout indique que son prêt sera officialisé dans un avenir rapproché.

Sermonné samedi en fin de rencontre à Columbus par Rémi Garde, Omar Browne n'a pas été aperçu à l'entraînement. L'équipe a indiqué que son absence était de nature médicale.

Rappelons que Garde n'a pas semblé apprécier le repli défensif de l'attaquant et a haussé le ton pour lui faire comprendre son mécontentement. « Pour qui tu te prends, Omar », avait-il lancé.

Par ailleurs, le onze montréalais et Harry Novillo se sont mutuellement entendus sur la résiliation du contrat du milieu de terrain. Le divorce survient après seulement sept mois.

Interrogé au sujet de l'expérience Novillo, Sagna n'a pas trouvé les mots pour expliquer la raison de la rupture. « J'aimerais vous répondre... On connaît les qualités de Harry, on sait ce qu'il aurait pu apporter à l'équipe, dit-il en soupirant, mais je n'ai pas de réponse. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports