•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première victoire de la Canadienne Megan Gilkes en W Series

Elle conduit la F3 monotype de la W Series.

Megan Gilkes

Photo : Getty Images / Matthias Hangst

Radio-Canada

Non seulement la Canadienne Megan Gilkes a-t-elle récupéré son volant en W Series ce week-end à Assen, aux Pays-Bas, mais elle a remporté la seconde course disputée dimanche. C’est la toute première victoire de la plus jeune pilote du circuit.

L’Ontarienne de 18 ans a mené l’épreuve de bout en bout. Elle était partie en tête puisque l’épreuve de dimanche était une course de démonstration, avec comme grille de départ l’ordre inversé du classement général. Par conséquent, les pilotes n’ajoutaient pas de points au classement.

« Je suis tellement heureuse. Je n’aurais pas pu imaginer une meilleure journée. J’ai connu un très bon départ, et j’avais une avance nette dès le premier virage. J’ai simplement mis toute la gomme ensuite. »

Je n’avais jamais goûté au champagne avant, car je n’ai pas l’âge légal pour en boire [en Ontario], mais nous sommes aux Pays-Bas, alors ça va. Quand on gagne, il faut bien y goûter, non?

Megan Gilkes

Elle a tout juste résisté aux assauts de la Britannique Alice Powell, qui était partie 17e. L’Américaine Sabré Cook a complété le podium devant la Néerlandaise Emma Kimilainen, qui a gagné l’épreuve de samedi.

La Canadienne avait pris le 14e rang la veille.

« Cette victoire me donne une énorme confiance, a-t-elle indiqué. Après la course d’hier, je n’avais pas l’impression d’avoir couru comme je l’aurais pu. Mais aujourd’hui, je suis déjà pleine d’espoir pour Brands Hatch [la dernière étape du championnat, les 10 et 11 août, en Grande-Bretagne]. »

Elle sourit avec son trophée sur le podium.

Megan Gilkes

Photo : W Series

La meneuse du championnat, la Britannique Jamie Chadwick, était logiquement partie du fond de la grille. Elle a tout de même pris le 8e rang.

Gilkes n’avait pas disputé l’épreuve de Nuremberg, au début juillet, car les dirigeants de la W Series avaient décidé que seule la plus rapide entre Gilkes et les deux pilotes de réserve aux essais libres participerait à la qualification et à la course. La Canadienne avait laissé filer sa place de titulaire par un dixième de seconde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Course automobile

Sports