•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Canadiennes joueront pour les positions 9 à 12 aux mondiaux

Les joueuses et le personnel technique profitent d'un arrêt de jeu.

L'équipe canadienne

Photo : Getty Images / Catherine Ivill

Radio-Canada

L’équipe canadienne de water-polo féminin ratera les quarts de finale des Championnats du monde de la FINA à Gwangju, en Corée du Sud, en raison d’une défaite de 5-4 contre les Pays-Bas, samedi, lors du deuxième tour des préliminaires.

La formation de l'entraîneur David Paradelo sera de retour dans la piscine lundi, contre la Chine, pour son premier match de classement pour les rangs de 9 à 12. L’affrontement de mercredi déterminera le classement final du pays.

« Ce n’est jamais facile de croiser une des meilleures équipes européennes au début du tour éliminatoire, particulièrement les Néerlandaises, qui sont classées 1res en Europe actuellement », a souligné Krystina Alogbo.

Il a fallu attendre le deuxième quart pour voir les joueuses des deux équipes marquer les premiers buts du match. Les Néerlandaises ont alors pris une avance de 4-2. La Britanno-Colombienne Hayley McKelvey et l’Ontarienne Emma Wright ont trouvé le fond du filet adverse.

Emma Wright a réduit l’écart à un point au troisième quart, mais dans les dernières minutes de jeu, les Néerlandaises ont déjoué la gardienne ontarienne Jessica Gaudreault pour inscrire un cinquième point au tableau, ce qui leur a donné la victoire malgré le but de l’Albertaine Kyra Christmas.

« Je suis tout de même fière de mon équipe, car nous avons montré que, nous aussi, nous méritons d'être classées parmi les meilleures, a indiqué Alogbo. Notre défensive a été extraordinaire. Mais malheureusement, nous avons raté certaines occasions en attaque. Malgré le résultat du match, nous demeurons sur la bonne route pour atteindre nos objectifs de l'été. »

Water-polo

Sports