•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Artemi Panarin critique Vladimir Poutine

« Tous les grands intellectuels ont déjà quitté la Russie. Ça ne devrait pas être comme ça. »

Artemi Panarin pendant l'échauffement avant un match à Columbus.

Artemi Panarin a marqué 87 points en 79 matchs avec les Blue Jackets en 2018-2019.

Photo : Reuters / USA TODAY

Radio-Canada

Artemi Panarin a fait ce que bien des athlètes russes n'osent pas faire : critiquer le président de la Russie, Vladimir Poutine.

En entrevue avec le journaliste russe Alexander Golovin sur YouTube jeudi, le joueur des Rangers de New York a contesté durement le gouvernement en place, principalement en ce qui concerne la liberté d'expression.

« L'anarchie, c'est ce qui me fait le plus mal. Il n'y a pas de liberté d’expression, vous ne pouvez pas faire de remarque négative. C’est ce que je n’aime pas. »

Ils veulent faire ce qu'ils veulent et ne jamais être méprisés. Hé! On me manque de respect sur Internet quand je perds. Ce n’est rien de terrible. [Le gouvernement] ne fait pas toujours ce qui est juste. C’est pourquoi les journalistes et la liberté d’expression existent, pour montrer les deux côtés de la médaille et signaler leurs erreurs. S'il n'y a pas de concurrence, il n'y a pas de progrès.

Artemi Panarin

L'ailier de 27 ans a précisé qu'il ne s'agissait que de son opinion, mais qu'il trouvait que les Russes vouaient une trop grande admiration à leur président.

« Je parle avec les bonnes intentions, a-t-il mentionné. Le problème, c'est qu'on le traite comme un surhomme. Mais il est comme nous tous. On fait une erreur en se disant qu'il n'y a pas meilleure option que lui. Ça ne fait aucun sens. Combien de millions de personnes vivent ici? C'est impossible qu'il n'y ait personne de mieux. »

Panarin a aussi critiqué la déclaration de la danseuse de ballet Anastasia Volochkova, qui avait affirmé : « Si vous n'êtes pas satisfaits, vous pouvez partir. »

C'est de la folie! Tout le monde est déjà parti. Tous les grands intellectuels ont déjà quitté la Russie. Ça ne devrait pas être comme ça.

Artemi Panarin

En Russie, le nombre de mandats consécutifs est officiellement limité à deux. Vladimir Poutine a été en fonction de 2000 à 2008 et de 2012 à aujourd'hui. Depuis 2008, la durée d'un mandat est de six ans. Le Parlement russe a indiqué sa volonté de modifier la Constitution pour lui permettre de rester président après l'expiration de son mandat en 2024.

Panarin a avoué préférer le système américain, qui limite le nombre de mandats à deux, pour une durée maximale de huit ans.

« Ça empêche le président de garder le pouvoir trop longtemps, comme le fait Poutine », a-t-il dit.

Le hockeyeur a déclaré qu'il était très préoccupé par la capacité du président à discerner le bien du mal.

« Ce n’est pas facile pour lui de juger la situation de façon éclairée. Il y a beaucoup de gens qui influencent ses décisions. Si tout le monde dans votre entourage depuis 20 ans vous dit à quel point vous êtes un homme formidable et à quel point vous faites un travail remarquable, vous ne verrez jamais vos erreurs. »

Ses propos vont à l'encontre de ceux de son compatriote Alexander Ovechkin, qui avait notamment donné son appui au président russe en 2017, en vue des élections présidentielles.

« Plusieurs me diront que c'est facile de critiquer en étant aux États-Unis, mais je pense qu'ils me doivent quand même le respect. J'ai de l'argent, j'ai tout ce dont j'ai besoin. Je pourrais m'asseoir sur mon derrière et ne rien faire. Mais je vois comment ça se passe dans un autre pays et je veux que les gens puissent dire ce qu'ils pensent. »

Panarin est né à Korkino, une ville minière située au nord du Kazakhstan. Après avoir joué dans la KHL, il a disputé deux saisons avec les Blackhawks de Chicago et deux avec les Blue Jackets de Columbus, avant de signer un contrat de 7 ans et 81,5 millions de dollars avec les Rangers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports