•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« On bâtit de la bonne façon » - Jonathan Drouin

Jonathan Drouin

Photo : Radio-Canada / Jonathan Morin

Jean-François Poirier

Jonathan Drouin souhaite que le Canadien solidifie ses acquis. Son intuition lui dit que l'avenir est rose, mais il faudra investir temps et argent.

« On a des joueurs comme Max Domi qu'il faut signer cette année ou l'an prochain, affirme-t-il d'emblée. Les jeunes joueurs qui s'en viennent dans notre système, c'est quelque chose de gros. On bâtit de la bonne façon. »

Entre deux élans de golf, l'attaquant québécois lance des fleurs à Marc Bergevin. Selon lui, le directeur général du CH s'est démarqué à l'ouverture du marché des joueurs autonomes le 1er juillet avec une offre hostile de 42,27 millions à Sebastian Aho.

Les Hurricanes de la Caroline ont été forcés d'égaler la proposition de cinq ans afin de garder le joueur de centre étoile de 21 ans. Cette tentative de coup d'éclat a été infructueuse, mais selon Drouin, elle mérite d'être soulignée.

« Marc a essayé d'aller chercher Aho, c'est un gros move. »

Drouin est conscient que sa fiche de 18 buts et 35 passes de la saison 2018-2019 s'améliorera s'il prend le taureau par les cornes.

C'est dur d'avoir des objectifs, mais il faut être constant pendant 82 matchs. C'est ça qui est arrivé l'an passé. En fin de saison, j'ai eu une petite léthargie. Pour moi, c'est de fournir les mêmes efforts pour avoir les mêmes résultats et essayer de m'améliorer.

Jonathan Drouin

Et le public? A-t-il entendu beaucoup parler des performances et des décisions de la direction de l'équipe?

« Pour vrai, je ne rencontre pas grand monde. Je passe du temps avec mes parents et mes amis. C'est mon groupe, c'est mon monde. On a eu une belle saison. On a fait un step. C'était bien mieux qu'à ma première année ici. »

Drouin a bien sûr constaté que plusieurs rivaux de l'Association de l'Est paraissent aujourd'hui en meilleure posture que le Canadien en raison des renforts obtenus durant la saison morte.

Les Devils ont repêché au 1er rang le jeune prodige Jack Hughes, les Rangers ont embauché Artemi Panarin et sélectionné au 2e rang l'explosif Kaapo Kakko, tandis que les Panthers et les Flyers comptent sur de nouveaux entraîneurs-chefs de renom en Joel Quenneville et Alain Vigneault.

« C'est sûr que les autres équipes se sont améliorées. Mais avec la saison qu'on a eue l'année passée, on est capable de compétitionner avec n'importe qui. On n'a pas l'équipe avec le plus de talent ou celle qui va marquer le plus de buts. Mais de la façon qu'on travaille et que tous nos trios contribuent, c'est comme ça qu'on gagne nos matchs. Les quatre trios roulent. »

Il souligne aussi au passage que le CH n'a pas été inactif.

« On est allé chercher de bons petits joueurs comme (Nick) Cousins qui jouait en Arizona. J'aime comment tout se déroule à date. On va avoir un bon camp d'entraînement. Il y aura des postes à aller chercher. »

Jonathan Drouin était le seul joueur du Canadien présent parmi les 160 golfeurs de la première édition du tournoi de Dominique Ducharme au club de Joliette jeudi. L'entraîneur adjoint du CH, qui a dirigé Drouin dans les rangs juniors à Halifax, se prépare à entamer une deuxième saison derrière le banc d'une équipe professionnelle.

« On a tellement un bon groupe d'entraîneurs et une belle chimie. Ce n’est que du positif, je continue à grandir comme entraîneur. »

Il répond aux questions sur un tertre de départ.

Dominique Ducharme

Photo : Radio-Canada / Jonathan Morin

Très occupé à s'assurer du succès de ce premier tournoi de golf, Ducharme voulait surtout mettre en valeur le travail des personnes qui veillent au bien-être de jeunes en difficultés dans sa région natale.

« 50 % des profits vont à Espace Jeunesse, une école pour personnes handicapées dans Lanaudière. J'ai été touché par l'engagement des enseignants lorsque j'ai visité cette école. C'est une façon de les aider. L'autre 50 % servira à acheter de l'équipement pour que des jeunes pratiquent des sports. Ça me fait plaisir. Je suis maintenant dans une position pour agir ainsi. »

En ce jour de golf pour une bonne cause, Dominique Ducharme a préféré se concentrer sur son rôle et ne pas trop discuter des récentes décisions hockey de Marc Bergevin.

« Tout le monde parle de notre bassin de jeunes joueurs. Je vais continuer à travailler avec eux pour les faire progresser. »

Hockey

Sports