•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du renfort de Finlande en vue pour l'Impact de Montréal

Il évite un adversaire pour aller chercher le ballon.

Lassi Lappalainen (à droite) a joué cinq matchs avec l'équipe nationale finlandaise.

Photo : Getty Images / AFP/Antti Aimo Koivisto

Olivier Tremblay

Le HJK Helsinki a annoncé mercredi le départ de son ailier Lassi Lappalainen vers le club de Bologne, propriété de Joey Saputo. Selon toute vraisemblance, la carrière du joueur de 20 ans le mènera d’abord vers l’autre club de l'homme d'affaires, l’Impact de Montréal.

Selon plusieurs médias, Lappalainen se joindra à l’Impact en prêt pour le reste de la saison. Le principal intéressé a lui-même déclaré au diffuseur public finlandais Yle qu’il se rendra en effet à Montréal après avoir signé son contrat en Italie. TVA Sports rapporte que le Bleu-blanc-noirt utilisera un montant d’allocation ciblé discrétionnaire pour faire son acquisition.

Lappalainen dit également ne pas connaître les plans de Bologne après l’échéance de son prêt.

En 16 matchs et 446 minutes de jeu cette saison avec le HJK en championnat finlandais, il a inscrit 3 buts.

Avec l’arrivée de cet ailier gauche de formation, le séjour de Saphir Taïder à ce poste pourrait bien tirer à sa fin. L’Algérien dépanne de ce côté depuis cinq rencontres. S’il est vrai qu’il peut y réaliser de belles choses, l’axe du milieu de terrain demeure sa zone de prédilection.

C’est un peu différent quand il joue à l’aile, mais quand il joue là, c’est bien, parce qu’il a un peu d’espace. Quand il en a, c’est un très bon joueur. C’est une bonne chose, mais on perd certaines choses aussi au milieu. C’est sûrement pour trouver un équilibre avec Saphir. Je ne sais pas s’il continuera de jouer à l’aile, on verra.

Le milieu de terrain Shamit Shome

Kinumbe tombe au combat

En attendant les renforts, on ne s’est pas bagarrés au stade Saputo, mercredi, mais l’intensité était tout de même encore au rendez-vous à l’entraînement. Le cœur mis à l’ouvrage a cependant fait une victime puisque Daniel Kinumbe a quitté prématurément la séance, visiblement touché à un genou.

Le jeune défenseur québécois se trouvait à la gauche du filet lorsque l’arrière central Victor Cabrera a plongé pour bloquer sa tentative de tir. Mais ce faisant, l’Argentin a accroché la jambe de Kinumbe, qui a eu besoin qu’on le porte jusqu’à une voiturette pour quitter le terrain.

L’inquiétude se lisait sur les visages de coéquipiers autour de Kinumbe, mais on attribuait ce coup malencontreux à une nécessaire ardeur au sein de la troupe de Rémi Garde.

« Il faut cet esprit de compétiteur. Il faut des gens qui ont ça à cœur, quitte à se chamailler parfois. Tout le monde doit prendre ses responsabilités, a souligné Shome.

« [Daniel] Lovitz a dit qu’il avait adoré ça hier, et moi-même, avant l’entraînement, j’ai dit à [Micheal] Azira, à la blague, qu’on devrait provoquer une petite bagarre aujourd’hui. Ç’aurait brassé la cage, ç’aurait montré que nous avons ça à cœur, et que nous voulons réagir à ce qui s’est passé dans les trois derniers matchs. »

« Nous sommes des professionnels, a ajouté l’attaquant Orji Okwonkwo. S’il se passe quelque chose sur le terrain, nous savons comment gérer la situation. Comme joueurs, nous pouvons passer l’éponge, nous excuser et passer à autre chose. »

Ignacio Piatti et Harry Novillo, qui n’avaient pas terminé l’entraînement de la veille en raison de douleurs à l’adducteur et au genou, respectivement, n’étaient pas sur le terrain.

Samuel Piette, blessé à une côte et à un muscle intercostal, était malgré tout de fort belle humeur. Il a assisté à la séance depuis le banc. Le milieu de terrain québécois doit toujours subir des examens pour établir la durée de sa convalescence.

Soccer

Sports