•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Caleb Ewan remporte la 11e étape du Tour de France, Hugo Houle 50e

Il lance son vélo vers l'avant pour franchir la ligne en premier.

Caleb Ewan (Lotto) l'emporte de justesse sur Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma).

Photo : Getty Images / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Radio-Canada

L'Australien Caleb Ewan (Lotto) a remporté au sprint la 11e étape du Tour de France disputée mercredi sur 167 km entre Albi et Toulouse.

Le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck), qui a fini 17e dans le même temps qu'Ewan, a conservé le maillot jaune. D'ailleurs, un peloton de 60 cyclistes a conclu avec un chrono identique à celui du vainqueur.

Ewan a remonté in extremis le Néerlandais Dylan Grönewegen, vainqueur vendredi dernier de la septième étape. Les deux hommes ont été départagés par la photo d'arrivée.

On voit la roue avant du vainqueur devancer de peu celle du second.

La photo d'arrivée de la 11e étape du Tour de France

Photo : Tour de France

L'Australien de 25 ans, l'un des plus petits coureurs du peloton (1,65 m/5 pi 5 po), participe pour la première fois à la Grande Boucle. Et c'était sa première victoire d'étape.

« Quand j'étais petit, je rêvais de faire du vélo. J'y suis arrivé, a dit Ewan. Après, j'ai rêvé de participer au Tour, j'y suis arrivé. Et voici que je gagne une étape, c'est une journée de rêve pour moi. »

Fait amusant, il avait également remporté la 11e étape du Tour d'Italie, le 22 mai.

Une chute a jeté au sol plusieurs coureurs et provoqué l'abandon du Néerlandais Niki Terpstra, touché à l'épaule droite. Les meneurs ont été freinés. Le Colombien Nairo Quintana et l'Australien Richie Porte ont pu rentrer dans le peloton qui avait ralenti l'allure. À l'avant, les attaquants ont été repris à l'entrée dans les 10 derniers kilomètres.

Un repos salutaire pour Houle et Astana

Hugo Houle (Astana) a fait son travail d'équipier, il a fini 50e dans le peloton de tête, et a surtout permis au meneur de l'équipe Jakob Fuglsang de terminer 21e.

« Comme la 10e étape avait mal été pour nous, la journée de repos hier a vraiment fait du bien », a expliqué le cycliste de Sainte-Perpétue à Radio-Canada.

« Aujourd'hui, ça a bien été. Avec le vent latéral qui soufflait, c'était un peu nerveux dans le peloton, a-t-il précisé, mais il n'y a pas eu de coups de bordure [accélération soudaine qui expose les cyclistes au vent, NDLR] comme à la 10e étape. Pas de sélection. C'est arrivé tout groupé à Toulouse. On a été très présent autour de notre meneur. On a bien roulé aux avant-postes, et Fulgsang a fini devant. »

Il est en entrevue devant une caméra numérique avec Radio-Canada.

Hugo Houl

Photo : Société Radio-Canada

« À partir de demain, ce sont les montagnes, c'est notre terrain de jeu, a rappelé Houle. On est une équipe réputée forte en montagne. Ce sera notre premier test. On a les jambes pour. Il n'y a aucune raison que ça se passe mal dans les prochains jours. »

Michael Woods (EF) a fini au 155e rang, à 5 min 41 s du gagnant. Au classement général, le Torontois est 49e (+30:54), et le Québécois est 110e (+74:07).

Jeudi, les cyclistes attaqueront dans la 12e étape les premiers cols des Pyrénées.

Cyclisme

Sports