•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pilote canadienne Megan Gilkes espère récupérer son volant en W Series

Elle négocie un virage sur le circuit de Misano.

Megan Gilkes

Photo : Getty Images / Mirco Lazzari gp

Philippe Crépeau

Après avoir été privée de course à Nuremberg, la Canadienne Megan Gilkes espère récupérer son volant de titulaire en W Series ce week-end, à Assen, aux Pays-Bas.

La pilote ontarienne de 18 ans retrouve le paddock de la W Series pour la cinquième et avant-dernière étape de la saison inaugurale de ce championnat réservé aux femmes.

Il permet à 18 pilotes titulaires et à 2 pilotes de réserve (choisies lors d'un camp de sélection en Espagne au mois de mai) de participer sans frais à la saison, avec une bourse de 500 000 $ pour la gagnante et le double pour le reste du groupe.

Les pilotes ont en main des monoplaces identiques de type F3 de marque Tatuus, et elles changent de voiture et d'ingénieur à chaque course, une des particularités de cette nouvelle série.

« J’ai profité du week-end à Nuremberg pour travailler sur le simulateur mis à notre disposition pour découvrir le circuit d’Assen », a expliqué Gilkes au téléphone à Radio-Canada.

« Assen est un circuit fluide avec des grandes courbes agréables à négocier. C’est un circuit qui me convient parfaitement », a précisé la jeune pilote.

La première moitié de saison a été difficile pour la Canadienne avec un abandon dans la première course, une 14e place dans la deuxième et une 17e dans la troisième. En essais, des problèmes mécaniques lui ont fait perdre du temps de piste.

À Nuremberg, Megan Gilkes a eu la très mauvaise surprise d'apprendre des dirigeants du championnat qu'elle ne piloterait peut-être pas en course sur le Norisring, un circuit historique dans les rues de la ville.

Pour une raison que j’ignore encore, on m’a dit au début du week-end que les deux pilotes de réserve et moi-même, nous serions placées en situation de confrontation pendant les essais libres, et que seule la plus rapide des trois participerait au reste du week-end [qualification et course].

La pilote Megan Gilkes

Elle n'a pas été la plus rapide des trois. Ça s'est joué à un dixième de seconde.

Elle a réalisé le 8e chrono de la deuxième séance d'essais libres, à trois dixièmes du temps de référence, mais a quand même dû laisser sa place de titulaire. Elle a donc regardé la course du bord de la piste.

« Au Norisring, j’ai commencé à montrer mon vrai potentiel, a-t-elle affirmé. Je me suis très bien entendue avec l’ingénieur qui m’était assigné. Il a su trouver les réglages qui convenaient à mon pilotage, et je suis entrée dans le top 10 dans la deuxième séance d’essais libres. »

Elle négocie un virage du circuit.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Megan Gilkes au Norisring

Photo : Getty Images / Alexander Hassenstein

« Être si près des meilleures et ne pas pouvoir courir, je ne comprends pas. Ils ont obligé les pilotes qui avaient les 8e et 11e chronos à devenir réservistes. C’était très frustrant, car je faisais de bons chronos au Norisring. »

« Au début de la saison, on nous a dit qu'il y aurait 18 titulaires et 2 réservistes pour la saison, en cas de blessure ou de maladie. Je ne comprends pas ce qui s'est passé. J’ai reçu plein de messages d’encouragement des amateurs canadiens, j’ai été très touchée », a tenu à dire la pilote ontarienne.

Pour l’instant, je n’ai aucune idée des plans de la W Series.

« J’espère de tout cœur qu’on me permettra de courir ce week-end à Assen. Surtout qu’il y aura une deuxième course, le dimanche, une épreuve de démonstration, sans point pour le championnat, avec sur la grille de départ l’ordre inversé du résultat de notre course de samedi. »

Cette deuxième épreuve du week-end est une initiative de la W Series, qui tente quelque chose de nouveau, pour éventuellement l’implanter la saison prochaine si l'expérience est concluante.

Si Megan Gilkes peut récupérer son volant de titulaire, elle aura une superbe occasion de marquer ses premiers points de la saison.

Megan Gilkes

Megan Gilkes

Photo : W Series

Course automobile

Sports