•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les esprits s’échauffent à l'entraînement de l’Impact; Piette absent

Il se tient le menton de la main gauche près du banc des joueurs.

Rémi Garde

Photo : USA Today Sports

Justine Roberge

L’Impact de Montréal a encore sa défaite de samedi dernier contre le Toronto FC sur le cœur. Et l’entraînement de mardi au stade Saputo l’a clairement démontré.

La tension était palpable sur le terrain. Victor Cabrera a semblé dire quelque chose qui n’a pas plu à l’entraîneur adjoint Wilfried Nancy. Une altercation entre Cabrera et Micheal Azira a été remarquée. Bref, la séance a été intense, mais pas assez selon l’entraîneur-chef Rémi Garde.

« Ce n’était peut-être même pas suffisant. Je pense qu’on a besoin d’intensité aux entraînements. J’avais lu d’ailleurs que le coach de l’équipe adverse avait dit la même chose. Quand on s’entraîne sans intensité, on joue sans intensité. Aujourd’hui, il y avait un peu plus d’intensité, c’était mieux. »

« Les gars étaient furieux, j’adore ça, a laissé tomber Daniel Lovitz. On devrait tous l’être. »

Le défenseur est catégorique : des entraînements comme ceux-là, il devrait y en avoir plus souvent.

« On apprend tellement des séances d’entraînement. On a vécu des moments difficiles l’an dernier aussi, et je trouve qu’on en est sortis plus forts mentalement. Les gars s’énervent, ils sont en colère, et c’est comme ça que ça devrait être. »

Je suis très content de la manière dont ça s’est passé aujourd’hui. J’ai trouvé que le niveau était bon, que l’intensité était bonne. On s’est entraînés longtemps, et j’ai aimé ça.

Le défenseur Daniel Lovitz

Commentaires de Daniel Lovitz et de Saphir Taïder

Saphir Taïder abonde dans le même sens et estime qu’un tel entraînement était nécessaire pour revigorer les troupes.

« C’est vrai que c’était un peu plus tendu que d’habitude, a dit le milieu de terrain. Ça fait partie de la vie d’un groupe. Tant mieux qu’il n’y ait pas eu de débordements, mais ça montre qu’on n’est pas forcément contents du dernier résultat et qu’on a de l’orgueil. »

Lors du match de samedi, Garde a choisi de laisser de côté des joueurs comme Zakaria Diallo, Maximiliano Urutti et Rudy Camacho. Une décision qu’il assume pleinement.

« Ce n’est pas lancer des messages, c’est faire mon métier. Je ne lance pas de messages contre mes joueurs, je suis avec eux, je suis avec mon groupe. J’ai la responsabilité d’essayer d’aligner la meilleure équipe. Il n’y a pas de messages contre [mes joueurs], il y a d’essayer de travailler tous ensemble, de faire avancer les choses. On ne peut pas jouer une saison avec 11 joueurs. »

J’espère que ça peut peut-être les réveiller.

L'entraîneur-chef Rémi Garde

« Je pense que dans le groupe il y a des intérêts individuels qui dépassent ce qu’un collectif peut accepter. C’est de ma vigilance de faire ça. J’en ai parlé aux joueurs. »

Commentaires de Rémi Garde

Le Bleu-blanc-noir traverse une période difficile après avoir subi trois défaites d’affilée et tentera de briser cette séquence samedi contre le Crew à Columbus.

« Pour les joueurs, je pense que c’est juste de s’assurer qu’on soit professionnels et qu’on se présente tous les jours avec les bonnes intentions pour s’améliorer et s’assurer qu’on gagne le week-end prochain », a dit Lovitz.

« Je crois que c’est important que l’on comprenne qu’on n’a pas de joueurs étoiles au sein du groupe, contrairement à d’autres équipes, a-t-il poursuivi. La façon d’y arriver, c’est d’avoir un groupe où tout le monde travaille fort et fait sa part. »

Taïder est le meilleur marqueur de l’équipe avec 7 buts en 20 matchs. Il avoue sentir une pression supplémentaire sur ses épaules depuis qu'Ignacio Piatti est absent, mais sait qu’il ne peut pas tout faire seul.

« Il y a certains joueurs qui doivent prendre plus de responsabilités que d’autres, ça fait partie du métier. Je me sens forcément concerné, mais je ne pense pas non plus porter l’équipe à moi tout seul, loin de là. »

Si on veut vraiment faire quelque chose, c’est en équipe, parce qu’individuellement on n’a pas un joueur qui peut nous faire gagner des matchs.

Le milieu de terrain Saphir Taïder
L'Algérien tente de se défaire de son couvreur lors du premier duel de la saison contre le Toronto FC.

Saphir Taïder

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Des blessures peu rassurantes

Samuel Piette était absent. Le milieu de terrain défensif est blessé à un muscle intercostal, a annoncé Garde.

Il n'a pas été en mesure de terminer le match de samedi dernier contre le grand rival torontois. Il a été retiré de la rencontre à la 60e minute au profit de Clément Bayiha.

Le Québécois a subi des examens afin de déterminer s'il devra prendre du repos. Il a été vu aux abords du terrain à l'issue de l'entraînement et semblait incommodé par sa blessure.

Samuel Piette semble incommodé par sa blessure

« Sam a un problème intercostal, a mentionné Garde. Il a passé des examens et il va en repasser aujourd’hui. Je vous donnerai le résultat dès que possible. C’est un endroit [qui est] assez douloureux assez longtemps, donc un peu d’inquiétude quand même. »

Piatti a pour sa part quitté prématurément l'entraînement du onze montréalais en raison de douleurs à l'adducteur.

« Nacho s’est arrêté ce matin et a signalé une douleur à un adducteur assez vite au début de l’entraînement, donc ça, c’est aussi embêtant », a affirmé l'entraîneur.

Le milieu argentin n'a pas joué depuis la fin du mois de mai en raison d'une blessure au genou.

Harry Novillo a également quitté l'entraînement rapidement après avoir signalé une douleur à un genou.

Soccer

Sports