•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Possible retour au jeu d'Ignacio Piatti le week-end prochain à Columbus

Ignacio Piatti n'a plus joué depuis le 24 mai.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Vachon

Olivier Tremblay

Les nouvelles sont bonnes dans le cas de Nacho Piatti. Le président de l’Impact de Montréal, Kevin Gilmore, a assuré cette semaine que la vedette argentine terminerait la saison à Montréal. Et tout porte à croire qu'il est près, très près d’un retour au jeu, peut-être dès la semaine prochaine à Columbus.

L’entraîneur Rémi Garde est un homme heureux. Tous ses internationaux sont revenus au bercail, et l’avenir de son meilleur joueur est soudainement bien moins sombre.

« Je pense que le président joue son rôle, a souligné Garde. Il intervient dans les dossiers importants. Celui de Nacho est très important. Je suis le premier à être satisfait, bien évidemment, surtout lorsque Nacho aura recouvré tous ses moyens physiques et sa joie de jouer avec nous. C’est mon boulot. »

L’entraîneur français, déjà échaudé par les rechutes de l’Argentin, se montre prudent. Il souligne qu’il sent Piatti « encore un petit peu en retrait » à l’entraînement, mais il n’en demeure pas moins que le numéro 10 participe désormais à toutes les séances avec ses coéquipiers.

Si les douleurs disparaissent tout à fait la semaine prochaine et que le niveau de forme de Piatti, qui n’a pas joué depuis le 24 mai, est satisfaisant, l’Impact pourrait retrouver sa vedette contre le Crew.

Le rival est en ville

En attendant, la grande rivalité renaît ce week-end. Il reçoit le Toronto FC au stade Saputo, samedi, avec une belle occasion à saisir. Après deux défaites de suite en MLS, les Montréalais peuvent à la fois se relancer et compliquer la vie de leurs rivaux historiques.

Le Bleu-blanc-noir (9-9-3) est 4e dans l’Est, sept points devant les Reds (6-8-5) qui ont cependant deux matchs en mains. Sauf que d’autres équipes talonnent les Torontois, qui pourraient se trouver dans une mauvaise posture avec une défaite.

« Je crois qu’on doit assumer ce qu’on a tous envie d’obtenir, c’est-à-dire une place dans le haut du classement pour les éliminatoires. Au-delà de la revanche [après deux défaites], il faut se dire que, sur les deux derniers matchs, on aurait pu faire mieux. Je pense qu’on est tous très motivés pour mettre fin à cette série négative. »

Du côté des visiteurs aussi, cependant, on célèbre le retour de nombreux joueurs. Jozy Altidore, Michael Bradley, Ashtone Morgan et Jonathan Osorio sont revenus de la Gold Cup. Et on accueille également de petits nouveaux.

L’arrière central Omar Gonzalez, triple champion avec le Galaxy de Los Angeles, et l’ailier vénézuélien Erickson Gallardo pourraient jouer leur premier match avec le TFC. Rien pour inquiéter Bacary Sagna, cependant.

« Vous me parlez de Toronto, je ne savais même pas qu’ils avaient acheté des joueurs. Ce qui se passe chez eux, ça ne me regarde pas. Ce qui nous concerne, c’est l’équipe ici. C’est de jouer en équipe, de progresser en équipe. On a un objectif : faire les éliminatoires. On est en position plutôt favorable, et il faut que ça dure. »

On reste sur une défaite à domicile. Il faut rectifier le tir tout de suite.

Bacary Sagna

Soccer

Sports