•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Alouettes à la recherche de validation

Il court en tenant le ballon dans sa main gauche.

William Stanback (no 31)

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

Jean St-Onge

Après leur impressionnante victoire contre les Tiger-Cats de Hamilton la semaine dernière, les joueurs des Alouettes vont tenter de montrer qu’ils sont en réelle progression face au Rouge et Noir à Ottawa.

Ce n’est que la cinquième semaine d’activités dans la LCF, mais on peut déjà parler d’un match crucial pour les Moineaux.

Si on présume que seulement deux équipes de l’Est vont participer aux matchs éliminatoires comme c’est le cas depuis trois ans, les Alouettes devront vraisemblablement devancer le Rouge et Noir et les Tiger-Cats.

Ils affrontent le Rouge et Noir trois fois, dont deux dans la capitale. Donc, les hommes de Khari Jones n’ont pas le choix, ils doivent en gagner au moins un sur le terrain de leurs adversaires.

Sur les épaules de William Stanback

William Stanback est devenu le premier porteur de ballon des Alouettes à accumuler plus de 200 verges par la course depuis Mike Pringle en 1998.

Il gagne en moyenne 7 verges après le premier contact. Sa moyenne totale est de 8,11 verges.

Pas besoin d’être un grand mathématicien pour constater qu’il se fait toucher avant même d’avoir gagné deux verges. Bref, la ligne offensive peut en faire beaucoup plus pour l’aider.

Outre la performance de Stanback, il faut souligner le travail du quart Vernon Adams. Mine de rien, il a remporté 4 ses 6 départs avec les Alouettes.

Dans ses victoires, l’ancien quart des Ducks de l’Université de l’Oregon a limité les erreurs. Il a lancé quatre passes de touché contre une seule interception.

Avec Antonio Pipkin qui s’approche d’un retour au jeu, Adams ne peut offrir de contre-performance.

Les Alouettes ont amassé 456 verges d’attaque la semaine dernière, leur meilleure performance depuis juillet 2017.

Si les Moineaux parvenaient à répéter cette production sur une base constante, ça les placerait parmi les meilleures attaques du circuit. Mais il s’agit encore d’une hypothèse. Voyons d’abord si l’attaque montréalaise peut réussir l’exploit deux semaines d’affilée.

Du nouveau en défense

Les joueurs des Alouettes n’ont pas été chanceux en défense depuis le début de la saison avec les blessures à Taylor Loffler, Bo Lokombo et Glenn Love.

Loffler devrait effectuer un retour au jeu hâtif cette semaine. Sa blessure au genou pourrait nécessiter une opération, mais il tente de l’éviter. Reste à savoir s’il sera à 100 %.

L’Américain Tevin Floyd s’est entraîné avec la défense partante au poste de secondeur, en remplacement de Glenn Love, qui lui-même remplaçait Bo Lokombo.

L’enfant prodigue Chris Ackie pourrait aussi voir de l’action.

Sur la ligne défensive, les Alouettes ont libéré Fabion Foote, leur premier choix de 2017.

Michael Sanelli, choix de cinquième tour cette année, pourrait le remplacer.

Les Alouettes affronteront quel Dominique Davis?

À Ottawa aussi, on est à la recherche de confirmations.

Le nouveau quart partant Dominique Davis a alterné les bonnes et moins bonnes performances depuis le début de saison.

En lever de rideau, le Rouge et Noir est parvenu à vaincre Calgary, même si Davis a subi quatre interceptions sans parvenir à lancer une passe de touché.

Cinq jours plus tard, il réussissait la meilleure performance de sa jeune carrière avec 354 verges par la voie des airs, 3 touchés et aucune interception contre la Saskatchewan.

Puis, la semaine dernière, il a été limité à 234 verges par la passe et a de nouveau été blanchi dans la catégorie des passes de touché, en plus de subir deux interceptions.

Bref, c’est encore le temps des évaluations dans la Ligue canadienne de football.

Football

Sports