•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peter Sagan remporte au sprint la 5e étape du Tour de France

Il écarte les bras à l'arrivée.

Peter Sagan

Photo : Getty Images / Jeff Pachoud

Radio-Canada

Peter Sagan a signé mercredi la 12e victoire d'étape de sa carrière au Tour de France. Le Slovaque a ainsi gagné la cinquième manche à Colmar, en Alsace.

Le Français Julian Alaphilippe a maintenu son emprise sur le maillot jaune de meneur.

Sagan, détenteur de trois titres de champion du monde, s'est démarqué au cours d'un sprint endiablé. Il a conclu le parcours de 175,5 kilomètres au travers de la forêt verdoyante et des vallées du massif des Vosges, dans le nord-est de la France, en 4 h 2 min 33 s.

« Il fallait être patient, la victoire a fini par arriver. Mes coéquipiers ont fait un super travail. On a contrôlé la course tout au long de la journée, et on a bien fini. J'ai donné le meilleur », déclare Sagan, qui n'avait gagné que trois fois depuis le début de la saison.

Les spécialistes n'ont pas pris part au sprint final, après avoir été largués après l'ascension de quatre cols inscrits au programme de l'étape.

Alaphilippe a franchi le fil d'arrivée avec le peloton principal, en compagnie de plusieurs prétendants au titre, dont le dernier champion de la Grande Boucle, Geraint Thomas. Il n'y a d'ailleurs eu aucun changement au sommet du classement général.

Le Canadien Michael Woods s'est classé en 59e place de l'étape et pointe au 11e rang au cumulatif, à 51 secondes du meneur.

Pour sa part, le Québécois Hugo Houle a fini 121e. Au classement général, il figure en 112e position, 24:44 derrière Alaphilippe.

Ç’a bien été, en général. Nous avons eu droit à un départ assez agressif et une échappée rapide de quatre coureurs. Le rythme a augmenté dans les deux dernières montées, et notre but était de garder [Alexey] Lutsenko et [Jakob] Fuglsang devant, ce que nous avons réussi.

Le cycliste Hugo Houle

« J’ai fait mon travail en début de course et, ensuite, j’ai pris ça un peu plus relax en prévision des prochaines étapes », ajoute le Québécois.

La sixième étape reliera jeudi Mulhouse à La Planche des Belles Filles. Le parcours de 160,5 kilomètres enchaîne les montées et les descentes dans les Vosges, avec une ascension finale de 7 kilomètres à 8,7 %.

« Il devrait y avoir beaucoup plus d’attaques demain, croit Houle. C’est une course importante, et les meilleurs devront s’exprimer. Il y aura beaucoup de montées, et je serai prêt pour aider mes coéquipiers. »

Avec les informations de La Presse canadienne, et Agence France-Presse

Cyclisme sur route

Sports