•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le commissaire de la NBA veut resserrer les règles concernant les joueurs autonomes

Adam Silver

Adam Silver

Photo : Getty Images / Vaughn Ridley

Associated Press

La NBA est consciente que ses règlements sur les discussions entre les équipes et les joueurs autonomes ne sont pas respectés. Elle veut passer les prochains mois à développer un meilleur système.

Le commissaire Adam Silver a dit mardi, après la réunion du conseil des gouverneurs, que la ligue est consciente qu'il y a eu des discussions entre les équipes et les joueurs autonomes avant le début de la période permise.

« Il est inutile d'avoir des règles que nous ne pouvons pas appliquer, ajoute-t-il. Ça nuit à la perception de l'intégrité à travers la ligue. »

La prochaine étape est donc d'améliorer le processus, soit en changeant certains règlements ou en les éliminant.

Selon les règles actuelles, les équipes et les joueurs autonomes peuvent commencer à négocier à partir de 18 h (HAE) le 30 juin. Cependant, certaines ententes sont conclues dans les instants après le début de la période, ou même avant l'heure permise.

D'autres sujets étaient à l'ordre du jour. La NBA tentera l'expérience des contestations des entraîneurs la saison prochaine avec le droit à une par match.

Les entraîneurs pourront demander des vérifications vidéo lorsqu'une faute personnelle sera appelée contre l'un de leurs joueurs, ainsi que pour certains jeux autour du panier.

Les responsables installés à la centrale de révision à Secaucus, au New Jersey, pourront aussi déclencher le processus de révision de certains jeux sans la demande des arbitres sur le terrain.

Les membres de la centrale pourront ainsi intervenir afin de déterminer si le tir réussi valait deux ou trois points ou si le tir a été tenté avant la fin de la période permise de 24 secondes.

Basketball

Sports