•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cohabiter avec le Real Madrid, le défi de l'Impact pour les prochains jours

Zinédine Zidane et Gareth Bale

Photo : Getty Images / Gonzalo Arroyo Moreno

Justine Roberge

Pour la deuxième fois en trois ans, l'Impact accueille le Real Madrid au Centre Nutrilait. Une expérience unique pour le onze montréalais, mais qui n'est pas de tout repos.

Le prestigieux club doit faire son arrivée mardi en fin de journée, avant de repartir le 19 juillet. Des joueurs de renom tels que Gareth Bale, Eden Hazard et Karim Benzema seront présents.

Le Real Madrid doit se préparer en vue de la Coupe internationale des champions aux États-Unis. Les Espagnols joueront le 20 juillet face au Bayern de Munich, à Houston, le 23 juillet face à Arsenal, à Washington, et le 26 juillet face à l'Atlético Madrid, au New Jersey.

« C’est tout un honneur qu’ils choisissent nos installations pour amorcer leur camp d’entraînement, a affirmé Patrick Leduc, directeur administratif des opérations soccer de l'Impact.

Entrevue avec Patrick Leduc

« C’est très prestigieux et ça attire pas mal d’attention quand un des plus grands clubs du monde se déplace à Montréal. Ce n’est pas la première fois qu’il le fait, donc c’est un signe qu’il avait aimé la première expérience. »

Le Real Madrid avait en effet passé quelques jours dans les installations du Bleu-blanc-noir en juillet 2016. C'est à nouveau Zinédine Zidane qui est la tête de l'équipe, comme lors de sa dernière visite.

L'ancien international français est revenu à la barre du club madrilène en mars dernier, neuf mois après avoir donné sa démission. Il a en poche un contrat jusqu'en juin 2022.

Accueillir le club européen représente beaucoup de temps et d'organisation pour l'équipe montréalaise. Si le Real Madrid compte une trentaine de joueurs, ce sont aussi les équipes de l'académie, les entraîneurs, les thérapeutes et d'autres employés qui débarquent dans la métropole, ce qui équivaut à une centaine de personnes.

Le grand défi de faire venir le Real Madrid, c’est la cohabitation. C’est difficile de faire en sorte que ça irrite le moins de gens possible. Mais on y arrive, parce qu’on a aussi le stade Saputo. Donc, ça multiplie les endroits où on peut s’entraîner.

Patrick Leduc
On voit une grande tente en toile blanche.

L'Impact de Montréal a installé une salle d'entraînement pour le Real Madrid dans un chapiteau au Centre Nutrilait.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Vachon

L'ancien joueur de l'Impact explique que des promoteurs se chargent des déplacements, mais que tout ce qui concerne les installations et le Centre Nutrilait doit être géré par l'équipe de Montréal.

« Il y a eu plusieurs demandes. On a créé une annexe à notre gym, qu'on a faite sous un chapiteau. Pour essayer de créer les conditions requises, on manquait peut-être un peu d’espace pour mettre tous les appareils qui étaient demandés. Ce sont eux qui vont assurer les coûts de ces installations-là, mais c’est à nous de mettre ça en place. »

Trois vélos attendent les joueurs.

Des vélos stationnaires aménagés dans le chapiteau du Real Madrid au Centre Nutrilait

Photo : Radio-Canada / Jean-François Vachon

La venue du Real Madrid attirera de nombreux supporteurs et des curieux, ce qui explique pourquoi la sécurité sur le site sera renforcée. Les clôtures le long des terrains ont d'ailleurs été couvertes de panneaux pour dissuader ceux qui oseraient les grimper.

Rémi Garde et sa troupe entameront mercredi le Championnat canadien contre le York9 FC, à North York en banlieue de Toronto, avant de revenir affronter le Toronto FC en MLS samedi au stade Saputo. Ils auront tout de même l'occasion d'échanger avec les membres du Real Madrid.

D'autres grands clubs européens, Chelsea en juillet 2015 et l'AS Roma en août 2016, s'étaient entraînés dans les installations du Bleu-blanc-noir.

Soccer

Sports