•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Samuel Piette croit qu’il mérite mieux

Samuel Piette

Samuel Piette

Photo : Getty Images / Icon Sportswire

Justine Roberge

En ce jour d'ouverture de mercato estival, Samuel Piette a affirmé mardi qu'il avait entamé des négociations avec l'Impact de Montréal concernant son avenir avec l'équipe.

Le milieu de terrain a confirmé que le club avait soumis une première offre. Mais ce ne semble être que le début des négociations, car Piette estime qu’il mérite mieux.

« Les négociations sont commencées. Le club a proposé une première offre. Après, c’est sûr que le club essaie de tirer la couverte de son côté. Une première offre, c’est très rare que ce soit accepté. »

L'athlète de Repentigny est un membre du onze montréalais depuis la saison 2017. À son arrivée, il s'était entendu sur un contrat de deux ans et demi avec une année d'option. Il a été d'office dans 62 rencontres de la MLS, toutes comme partant. Son temps de jeu s'élève à 5490 minutes.

Selon l’association des joueurs de la MLS, le Québécois gagne 143 000 $ cette année, une aubaine pour une équipe qui traîne les contrats de Rudy Camacho (749 000 $) et d'Harry Novillo (616 000 $).

Le joueur de 24 ans est d'avis que sa valeur est plus élevée que la proposition, et que son salaire devrait donc être plus élevé. Il a notamment comparé son cas à ceux de Wil Trapp (Crew de Columbus), Perry Kitchen (Galaxy de Los Angeles) et Kellyn Acosta (Rapids du Colorado). Ces joueurs touchent entre 474 000 $ et 665 000 $ par année.

Je veux être jugé que sur le terrain, pour mes performances et mes statistiques. Quand je regarde des joueurs à travers la ligue, parce que oui je fais des comparatifs, pour moi on a un peu un rôle similaire et je ne vois pas pourquoi mon salaire devrait être loin de celui de ces joueurs-là.

Samuel Piette

Commentaires de Samuel Piette

« Au début, je dois voir à travers la ligue ce qui se fait à mon poste. Mais il y a aussi au niveau marketing qu’une valeur peut s’ajouter. Oui, je suis un joueur de foot, mais je pense que je suis un bon ambassadeur pour le club, du moins c’est ce qu’on me dit. »

Plusieurs partisans ont partagé leurs inquiétudes sur Twitter et disent avoir constaté que Piette était moins actif sur les réseaux sociaux ces temps-ci. Le joueur avoue qu'il n'y a pas de raisons de s'inquiéter.

« Évidemment, c'est mieux d'être le plus discret possible quand on est en période de négociations. Je ne veux pas que les gens interprètent mes commentaires de la mauvaise façon et qu'ils pensent que j'utilise ça comme outils de négociations. »

Toujours en quête d'un premier but dans le circuit Garber, Piette est reconnu dans la ligue comme un milieu à caractère défensif étoile. Il a amassé quatre mentions d'assistance en trois campagnes.

Garde pas inquiet des rumeurs concernant Piatti

L'entraîneur-chef Rémi Garde a affirmé qu'il était seulement préoccupé par l'état de santé de son joueur étoile Ignacio Piatti, et non par les rumeurs qui circulent sur son possible retour en Argentine.

« Pour le moment, il est là. Comme tous les mercatos, tous les joueurs peuvent avoir une situation qui évolue. Les inquiétudes que j’ai pour Nacho sont uniquement par rapport à sa santé, son côté athlétique et physique et à savoir quand je vais pouvoir compter sur lui. Honnêtement, je n’ai pas d’autres inquiétudes pour l’instant. »

Le joueur de 34 ans, qui s'est entraîné avec l'équipe la veille, n'a disputé que quatre matchs cette saison et devrait être sur la touche pour encore quelques semaines.

On est un peu au jour le jour. On essaie d’élever le niveau de la demande envers Nacho, envers son genou. Chaque fois qu’il valide une étape, c’est positif. On s’approche rapidement du but ultime.

Rémi Garde

Il a aussi confié que le club montréalais ne comptait pas rester immobile pendant le mercato.

« L’Impact travaille pour essayer de voir ce qu’il y a de mieux, voir ce qu’on peut faire. Vous savez qu’on est en liaison très étroite avec Bologne. C’est une volonté de la part de Joey Saputo, et je trouve que c’est très bien qu’on arrive à s’appuyer sur toute leur expertise, sur tout ce qu’ils ont mis en place là-bas. »

« Maintenant, ça ne se fait pas en un jour, poursuit-il. Il y a du travail, il faut que beaucoup d’étoiles soient alignées avant d’arriver dans un mercato à faire venir un joueur, mais on y travaille fort et j’ai de l’espoir que les choses se passeront bien pendant cet entre-saison. »

Soccer

Sports