•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tour de France : un premier maillot jaune pour Julian Alaphilippe, Hugo Houle satisfait

Julian Alaphilippe célèbre sa victoire lors de la troisième étape du Tour de France.

Photo : Getty Images / Anne-Christine Poujoulat

Radio-Canada

Le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck) a fait coup double lundi. Il a remporté en solitaire la troisième étape du Tour de France et a endossé le maillot jaune à Épernay.

L'athlète de 27 ans a enlevé son troisième succès d'étape à la Grande Boucle. Il est le premier Français à porter le maillot jaune depuis Tony Gallopin en 2014.

Pour la première arrivée en France au terme d'une étape de 215 km entre Binche, en Belgique, et Épernay, Alaphilippe s'est envolé seul à 16 km de l'arrivée et a devancé de 26 secondes l'Australien Michael Matthews et le Belge Jasper Stuyven.

J'étais très motivé pour faire une belle étape, le parcours me convenait bien. J'ai fait attention à ne pas me faire piéger par les chutes. J'ai senti que ça n'allait pas trop mal dans les jambes, sur la dernière côte difficile. Mais je ne pensais pas m'isoler aussi loin de l'arrivée. Quand j'ai vu que j'avais 30 secondes, j'ai tout donné.

Le cycliste français Julian Alaphilippe

« J'ai tellement rêvé à ce scénario [d'endosser le maillot jaune], a-t-il dit. Avant de le porter, je ne pouvais que l'imaginer. Maintenant, je peux dire que je l'ai eu. »

Journée sans tracas pour Hugo Houle et Astana

De son côté, Hugo Houle a terminé 84e de l'étape, à plus de huit minutes du vainqueur du jour. Le Québécois et les membres de son équipe Astana ont rempli leur mission de protéger leur leader Jakob Fuglsang, déjà éprouvé à la suite d'une chute samedi dernier.

Le Danois a terminé l'étape dans le groupe des principaux prétendants, à 31 secondes d'Alaphilippe.

« C'était important pour nous de rester aux avant-postes. On ne voulait pas chuter comme lors de la première étape, donc on a préféré dépenser un peu plus d'énergie pour demeurer à l'avant dans les moments clés », indique Houle à Radio-Canada Sports.

« Nous avons bien couru en équipe et Jakob a fini avec les meilleurs devant, renchérit-il. Somme toute, une très bonne journée pour nous dans les circonstances. »

Le Canadien Michael Woods a quant à lui terminé la course au 20e rang avec un retard de 31 secondes sur le gagnant. Il pointe au 11e échelon du classement général.

La prochaine étape se tiendra mardi. Les cyclistes devront parcourir 213,5 kilomètres entre Reims et Nancy.

Avec les informations de Agence France-Presse

Cyclisme sur route

Sports