•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Raonic s'arrête en huitièmes de finale à Wimbledon

Milos Raonic en action à Wimbledon

Photo : Getty Images / Daniel Leal-Olivas

Radio-Canada

Après avoir gagné les deux premières manches, Milos Raonic a finalement perdu lundi un long duel de 3 h 44 min face à Guido Pella au quatrième tour à Wimbledon.

Le Canadien s'est incliné 6-3, 6-3, 3-6, 6-7 (3/7) et 6-8 devant l'Argentin. C'est la première fois en quatre ans que l'athlète de 28 ans n'accède pas aux quarts de finale de ce tournoi. Il avait réalisé le meilleur résultat de sa carrière dans un tournoi majeur lors de l'édition 2016 en atteignant la finale, qu'il avait perdue contre le Britannique Andy Murray.

En conférence de presse après la rencontre, le principal intéressé a déclaré qu'il avait simplement manqué d'énergie.

« J'étais inefficace et je n'ai pas joué à la hauteur de mon talent, a dit Raonic, sans détour. Il a commencé à engranger des points, et j'ai dû être créatif afin de trouver des façons d'en obtenir, comme c'était le cas en début de rencontre. »

Pella, 26e du monde, n'avait jamais fait mieux que le troisième tour à Londres.

Raonic, 17e, a commencé le match avec force en brisant son adversaire à deux reprises. Il a ainsi gagné les deux premières manches.

Pella a cependant répliqué au troisième engagement et a profité de la seule balle de bris qui s’est offerte à lui.

Au quatrième acte, l’Ontarien a essuyé quatre balles de bris, avant de voler le service de l'Argentin au huitième jeu pour augmenter son avance à 5-3. Mais Pella n'avait pas dit son dernier mot et est parvenu à briser Raonic au jeu suivant. Il s'est plus tard emparé du bris d'égalité 7-3.

En cinquième manche, l'Argentin a eu besoin de quatre balles de match pour confirmer sa victoire.

« Au fur et à mesure que la rencontre progressait, je ralentissais, a reconnu Raonic. Je n'avais tout simplement pas assez d'énergie pour me propulser avec conviction au service, ce qui l'aurait gardé sur les talons. Je suis devenu très prévisible. J'ai donc opté pour quelques services brossés, plutôt que ceux à plat ou ceux beaucoup plus offensifs qui me permettent habituellement de prendre le dessus. »

Pour une place en demi-finales, Pella se battra contre l'Espagnol Roberto Bautista Agut, tombeur du Français Benoît Paire en trois manches de 6-3, 7-5 et 6-2.

Djokovic, Federer et Nadal avancent sans forcer

Le no 1 mondial Novak Djokovic s'est facilement qualifié pour les quarts de finale grâce à un gain de 6-3, 6-2 et 6-3 sur le Français Ugo Humbert.

Le 66e joueur mondial avait défait vendredi le Québécois Félix Auger-Aliassime. Il a cette fois dû s'avouer vaincu en 1 h 44 min face à Djokovic.

Il lève les bras au ciel en signe de victoire.

Novak Djokovic

Photo : Getty Images / Glyn Kirk

Le Serbe n'a pas laissé de chance à son jeune rival de 21 ans. Il l'a brisé à cinq reprises en neuf occasions. Le numéro un mondial est à la recherche d'un cinquième titre à l'All England Club.

Le joueur de 32 ans sera opposé au prochain tour au Belge David Goffin, qui a éliminé plus tôt l'Espagnol Fernando Verdasco en quatre manches de 7-6 (11/9), 2-6, 6-3 et 6-4.

Opposé à l'Italien Matteo Berrettini, Roger Federer n'a lui non plus éprouvé aucune difficulté. Le Suisse a écarté le 20e mondial en trois manches faciles de 6-1, 6-2 et 6-2.

La deuxième tête de série tente de mettre le grappin sur un 9e sacre à Wimbledon, un 21e du grand chelem.

Il frappe une volée du revers.

Roger Federer en action à Wimbledon

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

En quarts de finale, il fera face au Japonais Kei Nishikori. Ce dernier a eu le dessus 6-3, 3-6, 6-3 et 6-4 sur le Kazakh Mikhail Kukushkin.

De son côté, Rafael Nadal (no 3) a balayé Joao Sousa en trois manches identiques de 6-2 et file lui aussi en quarts de finale.

L'Espagnol n'a pas traîné. Six petits jeux laissés à son adversaire, 1 h 46 min sur le terrain et une victoire qui a plutôt ressemblé à un entraînement pour le récent vainqueur d'un 12e titre à Roland-Garros.

Depuis le début du tournoi, Nadal déjoue les pronostics. Il n'a jusqu'ici perdu qu'une seule manche face à Kyrgios au deuxième tour, et vient d'aligner coup sur coup deux matchs très impressionnants, d'abord contre Jo-Wilfried Tsonga, puis face à Sousa.

C'est la 39e fois de sa carrière que le vétéran de 33 ans accède aux quarts de finale d'un tournoi du grand chelem.

Il serre le poing gauche.

Rafael Nadal

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

La dernière victoire du Majorquin sur le gazon londonien remonte à 2010. Il avait battu en finale le Tchèque Tomas Berdych.

Au prochain tour, il affrontera l'Américain Sam Querrey, tombeur de son compatriote Tennys Sandgren en quatre manches de 6-4, 6-7 (7/9), 7-6 (7/3) et 7-6 (7/5).

Nadal et Federer pourraient se rencontrer en demi-finales.

Avec les informations de Agence France-Presse

Tennis

Sports