•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Américaines remportent le Mondial, Megan Rapinoe nommée joueuse par excellence

Les Américaines soulèvent le trophée de championnes du Mondial après leur victoire contre les Néerlandaises.

Les Américaines ont remporté huit médailles, soit quatre d'or, une d'argent et trois de bronze, en huit présences au Mondial.

Photo : Getty Images / Elsa

Radio-Canada

Les Américaines ont fait honneur à leur statut de favorites et de championnes en titre de la Coupe du monde de soccer. Les États-Unis ont protégé leur trône avec brio grâce à une victoire de 2-0 contre les Pays-Bas, à Lyon, dimanche.

La sélection américaine a ajouté un quatrième sacre à son actif. Elle avait déjà décroché la palme en 1991, en 1999 et en 2015. Chacune des huit participations des États-Unis à cette compétition s'est d'ailleurs conclue sur le podium.

De retour au jeu après s'être absentée durant la demi-finale remportée contre les Anglaises, la capitaine Megan Rapinoe, 34 ans, a été la bougie d'allumage dans le camp victorieux.

Je suis de plus en plus vieille, et être encore capable de vivre ces moments, c'est juste incroyable. Ça a été une longue aventure. Il se passe tellement de choses en coulisses que personne ne voit. Avec l'âge, je deviens un peu plus sensible, je suis émue. Voir cette équipe réussir, vivre ce moment est vraiment spécial.

La capitaine américaine Megan Rapinoe

« On est folles, c'est ce qui nous rend différentes, enchaîne-t-elle. On ne lâche rien, on est unies et on donne tout pour gagner. »

Rapinoe a dénoué l'impasse à la 61e minute avec un tir de pénalité. Elle a fait bouger les mailles du filet six fois pendant la Coupe du monde, un sommet qu'elle partage avec sa compatriote Alex Morgan et l'Anglaise Ellen White.

La milieu de terrain a été élue joueuse par excellence au terme de l'affrontement. Elle quittera également la France avec le soulier d'or, remis à la marqueuse la plus prolifique du tournoi. Morgan a pour sa part reçu le soulier d'argent.

L'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) a été nécessaire pour que l'arbitre française Stéphanie Frappart confirme la faute commise par la défenseuse Stefanie van der Gragt contre Morgan et décerne un tir de pénalité.

La Néerlandaise touche du pied le torse de l'Américaine.

Stefanie van der Gragt et Alex Morgan

Photo : Getty Images / Maja Hitij

La milieu de terrain Rose Lavelle a doublé la mise à la 69e minute après une belle incursion en territoire néerlandais.

Elle a profité d'un long corridor pour s'amener dans la surface de réparation, a déjoué van der Gragt et a décoché une puissante frappe qui a trompé la gardienne Sari van Veenendaal.

C'est vraiment un groupe de joueuses formidables, et plus encore des personnes exceptionnelles. Elles ont montré une résilience fantastique, une alchimie. Elles ont mis leur cœur et leur âme dans cette aventure. Je ne peux pas les remercier assez, c'est formidable.

La sélectionneuse américaine Jill Ellis

Van Veenendaal s'est dressée à maintes reprises devant les attaques américaines lors de la première mi-temps. Elle a notamment frustré Julie Ertz et Morgan pour conserver le score intact à la pause.

« Je suis très fière de ce que nous avons montré aujourd'hui, mais aussi pendant tout le tournoi. C'est difficile à accepter, nous sommes un peu déçues, mais je suis fière de cette médaille », dit celle qui a obtenu le trophée de gardienne par excellence.

Au même titre que Rapinoe avec l'équipe américaine, l'attaquante néerlandaise Lieke Martens a foulé le terrain dès le coup de sifflet initial. Touchée à un orteil, ce qui l'embête depuis plusieurs matchs, Martens avait raté la seconde mi-temps du choc avec les Suédoises en demi-finales.

Malgré tout, les championnes d'Europe de 2017 ont eu bien du mal à se montrer dangereuses, hormis tout juste avant la pause, pendant un petit moment d'affolement de leurs rivales.

Par ailleurs, les Suédoises se sont hissées sur la troisième marche du podium samedi après avoir vaincu les Anglaises 2-1 dans la petite finale. Les Canadiennes ont subi l'élimination après un duel en huitièmes de finale contre les futures médaillées de bronze.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports