•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valois-Fortier et Zupancic en argent, Beauchemin-Pinard et Bouchard en bronze

Antoine Valois-Fortier

Antoine Valois-Fortier

Photo : Getty Images / JOHANNES EISELE

Radio-Canada

Les Canadiens ont ajouté quatre médailles à leur récolte samedi au deuxième jour du Grand Prix de judo de Montréal à l’aréna Maurice-Richard.

Antoine Valois-Fortier et Kelita Zupancic ont décroché l'argent, tandis que Catherine Beauchemin-Pinard et Antoine Bouchard ont obtenu le bronze. Les représentants de l'unifolié se sont hissés sur le podium à sept reprises depuis le lancement des hostilités.

Valois-Fortier a été vaincu par ippon par Takanori Nagase dans le duel pour l'obtention de l'or chez les moins de 81 kg. Le Japonais a défait le Québécois à chacun de leurs quatre combats, dont celui aux Jeux olympiques de Rio à l'été 2016.

« Notre dernier affrontement était aux Jeux de Rio, et je n’ai pas encore trouvé la recette pour le battre. Je contrôlais bien le rythme et mon positionnement des mains. Mais en coin de bordure, j’ai tenté de le pousser à l’extérieur pour qu’il reçoive une autre pénalité. Il a bien utilisé cette poussée pour me projeter et faire un super ippon, analyse Valois-Fortier.

« Il n’a pas perdu beaucoup de fois dans sa carrière. Et la prochaine fois, je suis confiant d’aller plus loin et de peut-être même le battre. »

Le Québécois aurait certes préféré un dénouement plus heureux, mais souligne toutefois avoir aimé se battre devant ses supporteurs.

Je savais que nous aurions plus d’appuis que d’habitude et j’ai pris beaucoup de plaisir à participer à la compétition aujourd’hui. Ça fait rayonner le judo au Canada et ça démontre que nous pouvons gagner des médailles contre des adversaires de taille.

Le judoka canadien Antoine Valois-Fortier

Plus tôt dans la journée, en huitièmes et en quarts de finale, Valois-Fortier a notamment dû battre le Sud-Coréen Lee Seung-su, qu’il avait défait pour gagner le bronze aux mondiaux de 2015, de même que son compatriote Étienne Briand.

Briand a par la suite perdu son premier combat de repêchage et a raté le podium.

De son côté, Kelita Zupancic est passée bien près de monter sur la plus haute marche du podium chez les moins de 70 kg, mais l'Ontarienne a dû s'avouer vaincue face à l'Allemande Giovanna Scoccimarro.

« J'essayais de nouvelles choses en vue de mes derniers Jeux [olympiques] en 2020. Je n'ai pas réussi à les appliquer parfaitement ici, mais c’était le bon endroit pour le faire et je sais que je suis proche. Il me reste à mettre la touche finale pour que tout soit en place en compétition. Tout sera à point à Tokyo et j’ai hâte », assure la judoka de 29 ans.

Catherine Beauchemin-Pinard a de son côté remporté la médaille de bronze chez les moins de 63 kg. Elle a vaincu l'Australienne Katharina Haecker par ippon.

La Québécoise est passée par le repêchage après avoir subi un revers en demi-finales contre la Britannique Amy Livesey.

Quand tu perds et que tu dois retourner te battre pour une médaille de bronze, des fois, ça peut être dur de se motiver. J’ai eu une baisse de motivation après la demi-finale, mais j’ai été capable de revenir pour aller chercher le bronze et je suis vraiment contente [...] Je me suis dit que ce serait pire de finir avec une double défaite. Je ne l’aurais pas pris.

La judoka canadienne Catherine Beauchemin-Pinard

Bouchard bientôt sous le bistouri

Son compatriote Antoine Bouchard a également enlevé la médaille de bronze dans la catégorie des moins de 73 kg. Il a remporté son duel contre le Brésilien Eduardo Barbosa, toujours par ippon.

« Je savais qu’il fallait que je mette beaucoup plus de pression sur lui que lui n’en mette sur moi. J’ai eu une occasion au sol et tout de suite, j’en ai profité, explique Bouchard. On m’avait dit que les Brésiliens étaient très bons [au sol], et c’est le deuxième que je bats de cette façon. Ils n’ont pas encore trouvé le secret pour se défendre contre cette technique-là. »

Il s'agit d'ailleurs d'un tour de force pour le Jonquiérois puisque sa participation au Grand Prix de Montréal était incertaine en raison d'une blessure à une épaule. Bouchard devra d'ailleurs subir une opération le 17 juillet au terme du Grand Prix de Budapest.

Toujours chez les moins de 73 kg, le Canadien Arthur Margelidon a eu un peu moins de chance. Il s'est incliné devant l'Allemand Anthony Zingg et a terminé au 5e rang.


Autres résultats canadiens

  • Camelia Pitsilis (63 kg) éliminée en huitièmes de finale
  • Isabelle Harris (63 kg) éliminée au premier tour
  • Sierra Tanner (63 kg) éliminée au premier tour
  • Emily Burt (70 kg) éliminée en huitièmes de finale
  • Hanako Kuno (70 kg) éliminée en huitièmes de finale
  • Bradley Langlois (73 kg) éliminé en quarts de finale
  • Constantin Gabun (73 kg) éliminé en huitièmes de finale
  • Alex Marineau (81 kg) éliminé en huitièmes de finale
  • Alexandre Arencibia (81 kg) éliminé en huitièmes de finale

Judo

Sports