•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chris Froome sort de l'hôpital et rentre chez lui

Il regarde le plafond de sa chambre.

Chris Froome a publié une photo le montrant dans son lit d'hôpital.

Photo : Instagram

Agence France-Presse

Le quadruple vainqueur du Tour de France Chris Froome, gravement blessé après une chute à l'entraînement avant le Dauphiné début juin, est sorti de l'hôpital, a indiqué le patron de son équipe vendredi.

« Chris a quitté l'hôpital hier (jeudi), il a été transféré à la maison, il a posé les pieds sur le sol pour la première fois depuis longtemps. C'est un grand pas en avant. Il va très bien », a expliqué Dave Brailsford lors d'une conférence de presse de l'équipe Ineos à la veille du départ du Tour, à Bruxelles.

Le Britannique, un temps placé au CHU de Saint-Étienne où il a été opéré, avait été transféré le 20 juin vers un centre de rééducation rapide adaptée aux sportifs de haut niveau, dont la localisation est restée secrète.

Le coureur de 34 ans avait fait une lourde chute le 12 juin et avait percuté un muret à une vitesse d'environ 60 km/h, après avoir été piégé par une rafale à la fin d'une descente lors de la reconnaissance du parcours du contre-la-montre du Critérium du Dauphiné.

Il a été opéré de multiples fractures, au fémur droit et au coude droit ainsi qu'aux côtes. Il avait donné de ses nouvelles mercredi, sur les réseaux sociaux, avec une photo de lui toujours alité.

Thomas ne s'inquiète pas de l'absence de Froome

Le forfait de Chris Froome pour la Grande Boucle ne semble pas déranger Geraint Thomas, le tenant du titre et coéquipier du Britannique dans Ineos (ex-Sky). « Au lieu d'avoir quatre coureurs encore présents dans le final en montagne, on en aura trois  », a-t-il déclaré vendredi.

« Nous savons tous comment rouler, on va juste profiter de cette course comme on le fait chaque année, a expliqué le vainqueur en 2018. C'est vrai que quand Chris est là, il nous apporte sa grande expérience, il est l'un des plus grands coureurs de grands Tours. Mais c'est comme ça, notre équipe reste très forte. »

Le Gallois, tombé quant à lui lors du Tour de Suisse à un peu plus de deux semaines du départ du Tour, « aurait préféré terminer cette épreuve », mais a assuré qu'il se sentait bien.

Interrogé sur les rivaux potentiels du rouleau compresseur qu'est son équipe, il ne s'est pas attardé.

« Il y en a beaucoup. Mais on va se focaliser sur nous, pas sur eux, comme d'habitude », a dit Thomas, 33 ans, avant son 10e Tour de France.

Comeneur de l'équipe avec le prodige colombien Egan Bernal, grimpeur hors pair à 22 ans, Thomas se dit satisfait de cette nouvelle cohabitation.

« Je n'ai pas fait tant de courses que cela avec lui, mais bon, le Tour de France de l'an dernier, on peut dire que cela s'est plutôt bien passé », a dit avec ironie Thomas.

Cyclisme sur route

Sports