•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La skieuse Kelsey Serwa tire sa révérence

Kelsey Serwa

Kelsey Serwa

Photo : Getty Images / David Ramos

Radio-Canada

Kelsey Serwa, championne olympique en titre du ski cross, a annoncé jeudi qu’elle mettait un terme à sa carrière sportive.

La Britanno-Colombienne, née à Kelowna, se retire au sommet de sa gloire, un peu plus d’un an après avoir décroché l’or aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

Elle compte aussi à son palmarès une médaille d’argent olympique, deux titres aux X Games d’hiver, une médaille d’or aux Championnats du monde et 20 podiums en Coupe du monde.

« J’aime la course. J’aime cette sensation. Mais, maintenant, je me dis : "OK, le temps est venu et je suis prête pour le prochain chapitre de ma vie" », a raconté la jeune femme de 29 ans.

Serwa a été particulièrement occupée depuis la fin de la saison avec ses études en physiothérapie à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) et les préparatifs de son mariage, en septembre, avec son ancien coéquipier Stan Rey.

« Je pensais que la retraite me permettrait de profiter de plus de temps libre et d’apprécier la vie, mais c'est tout sauf ça », a-t-elle confié.

Domination canadienne

Au cours de la dernière décennie, Serwa a fait partie de cette force de frappe unifoliée qui a tout balayé sur son passage dans les épreuves de ski cross les plus prestigieuses.

Depuis l’arrivée de la discipline aux Jeux olympiques à Vancouver, en 2010, trois Canadiennes ont décroché la médaille d’or (Ashleigh McIvor, Marielle Thompson et Serwa), et deux fois les femmes ont réussi un doublé (2014, 2018).

À ses débuts olympiques, à Vancouver, Serwa avait pris le 5e rang.

« 2010 a été une déception. C’est ce qui m’a motivée pour continuer jusqu’à Sotchi en 2014 », a-t-elle fait valoir en entrevue avec La Presse canadienne.

« Ma 2e place à Sotchi m’a permis de prendre la décision de continuer pour quatre autres années par la suite. Avec le recul, tout s’est parfaitement enchaîné jusqu’à la médaille d’or qui est vraiment la cerise sur le gâteau », a ajouté la skieuse.

Serwa n’a pas été épargnée par les blessures au fil de sa carrière. Elle souffre d’arthrite dans un genou en raison des nombreuses opérations subies dans les dernières années.

En 2017, un mauvais atterrissage a fracturé un os dans son genou et l’a contrainte à l’inactivité pour le reste de la saison.

En 2011, Serwa a subi deux fractures à la colonne vertébrale et une au coccyx après une mauvaise chute pendant les X Games. Une semaine plus tard, elle remportait son seul titre mondial, « l’un des moments les plus sous-estimés de ma carrière, mais certainement l’un de ceux dont je suis le plus fière ».

Avec les informations de La Presse canadienne

Ski cross

Sports