•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Canada Alpin s’entend à l’amiable avec trois victimes de Bertrand Charest

Elles sont debout lors d'une conférence de presse.

Gail Kelly, Anna Prchal et Geneviève Simard avaient intenté une poursuite contre Alpin Canada en décembre dernier.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Gail Kelly, Anna Prchal et Geneviève Simard ont réglé à l’amiable leur poursuite contre Canada Alpin.

Les trois ex-skieuses de l’équipe nationale avaient entamé une poursuite contre la fédération en tant que victimes d’abus sexuels commis par Bertrand Charest.

Charest a été condamné à 12 ans de prison pour des crimes sexuels.

Kelly, Prchal et Simard réclamaient chacune 300 000$ pour des préjudices moraux et matériels et 150 000$ en dommages punitifs.

« Canada Alpin tient à rendre hommage à Mme Kelly, Mme Prchal et Mme Simard, aux autres qui se sont manifestées et à toutes les victimes d'abus dans tous les sports, peut-on lire dans un communiqué de la fédération.

« Malgré que nous ne puissions revenir en arrière et changer le passé, nous croyons qu'il est important de reconnaître qu'au lieu de fournir du soutien lorsque l’abus a été découvert, Canada Alpin s'est d'abord préoccupé de son propre sort, et non de celui des victimes. Nous en sommes profondément désolés. »

« Nous comprenons l'impact dévastateur que cela a eu sur Mme Kelly, Mme Prchal, Mme Simard et les autres. Nous tenons à reconnaître le courage dont elles ont fait preuve afin d'assurer la sécurité du sport pour les générations futures », a indiqué la présidente du conseil d’administration de Canada Alpin, Martha Hall Findlay.

Joint par Radio-Canada Sports, Dominick Gauthier, cofondateur de B2dix, un organisme qui vient en soutien aux athlètes et qui a conseillé les skieuses dans cette histoire, estime que Canada Alpin a fait un grand pas en avant.

Elles voulaient que Canada Alpin reconnaisse publiquement ses responsabilités et c'est ce que la fédération a fait. Ce qu'elle n'avait jamais fait publiquement depuis le début de cette histoire.

Dominick Gauthier, cofondateur de B2dix

« Le communiqué de Canada Alpin est très satisfaisant. Il ne manque rien des engagements qu'on voulait. Et Canada Alpin veut appliquer les changements qui figurent dans ce communiqué-là. »

Rappelons qu'en raison de l'entente de confidentialité, les skieuses ne peuvent émettre aucun commentaire sur le règlement.

Ski alpin

Sports