•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les renforts arrivent enfin pour l’Impact

Le milieu de l'Impact de Montréal maîtrise le ballon au cours d'un match contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

Samuel Piette

Photo : Eric Bolte-USA TODAY Sports

Olivier Paradis-Lemieux

L’élimination du Canada et du Panama à la Gold Cup permet à Rémi Garde de retrouver une partie de sa profondeur après une défaite honorable face à Atlanta samedi dernier.

Les Canadiens Samuel Piette et Zachary Brault-Guillard, ainsi que le Panaméen Omar Browne, avaient retrouvé leurs coéquipiers, mardi, au centre d’entraînement de l’Impact.

« Ça fait du bien, a dit le défenseur latéral Bacary Sagna. On a un effectif limité ces temps-ci. On a des renforts de taille. Ce sont des joueurs qui apportent beaucoup à l’équipe. Ça va donner un peu de la compétition à tout le monde. On sait que tout le monde peut jouer dans cette équipe et qu’il faut être performant. Je pense que, pour l’équipe, c’est bien. »

Sagna a d’ailleurs joué les deux derniers matchs en dépit d’une blessure à la cheville qui n’est pas entièrement guérie. L’ex-international français a toutefois insisté sur le fait que si sa cheville est encore enflée, il ne ressent pas de douleur.

Le gardien Evan Bush n’a pas hésité à rappeler que la présence de Brault-Guillard avec le club aurait permis à Sagna de souffler un peu.

« Bacary était légèrement blessé. Dans d’autres circonstances, il n’aurait peut-être pas joué, mais il a été un guerrier pour nous. Mais maintenant, nous avons plus d’options. Nous avons plus de profondeur pour juillet et même août. »

Ignacio Piatti, qui semblait un moment perdu pour une longue période, a longuement couru à l’écart du groupe, sans prendre part aux exercices du jour, axés sur la possession du ballon. L’attaquant Maxi Urruti n’a toujours pas retrouvé ses coéquipiers.

Nouvelle inquiétude toutefois pour l’Impact, l’attaquant Orji Okwonkwo a quitté rapidement l’entraînement en se tenant la cuisse droite, la même qui l’avait forcé à rater quelques semaines récemment.

Le Nigérian a connu un fort match mercredi dernier. Il a marqué deux buts contre les Timbers de Portland avant de s'amener en relève à Harry Novillo en pointe contre Atlanta.

Sagna avait d’ailleurs souligné avant l’entraînement que l’entente avec le jeune ailier en prêt de Bologne n’allait qu’en augmentant.

« Il a fallu du temps pour qu’on apprenne à se connaître, mais on essaie de mieux communiquer. C’est la clé : de s’entendre sur le terrain et de trouver l’espace dans le dos de la défense adverse. Comme il va très vite, c’est un peu plus facile de le trouver. »

Les dividendes pour le onze montréalais du régime minceur du dernier mois ont déjà commencé à être perceptibles, selon Bush et Sagna.

Des joueurs de profondeur aux minutes limitées depuis le début de la saison, comme Shamit Shome et Ken Krolicki, ont pu jouer davantage. Ainsi, les automatismes dans un système à cinq défenseurs se sont développés et donnent à Rémi Garde plus de flexibilité tactique.

« Au fur et à mesure que l’équipe revient au complet, nous pouvons décider comment nous voulons jouer. Nous avons eu la chance et la malchance de jouer dans différentes formations en fonction de qui était disponible, mais c’est quelque chose sur lequel nous pouvons bâtir.

« Nous serons à l'aise face à des scénarios, des formations et des styles de jeu multiples. Toutes ces épreuves vont finir par payer au bout du compte », a analysé le portier montréalais.

« Ça nous force à nous mettre dans une certaine condition psychologique. Il faut qu’on s’adapte, a relancé Sagna. Avec des joueurs qui partent dans leurs nations pour joueur différentes coupes, ça nous forcer à nous adapter.

« Ce n’était pas facile parce qu’il y avait certains soirs où il y avait seulement 12 ou 13 joueurs valables. Mais on s’en est bien tiré. On a fait de belles performances dans l’ensemble, et c’est bon pour l’avenir, il faut prendre confiance dans notre jeu et prendre confiance qu’on peut se qualifier pour les séries et davantage. »

« Je pense qu’il faut qu’on soit conscient qu’on a la qualité pour se créer des occasions et inquiéter n’importe qui », a conclu le latéral français.

L’Impact jouera son prochain match samedi au stade Saputo contre le Minnesota United, qui a renversé le FC Cincinnati, équipe d’expansion, 7-1.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports