•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Sebastian Aho est le joueur qu'on avait identifié » - Marc Bergevin

Marc Bergevin

Marc Bergevin

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, a affirmé lundi après-midi qu'il n'avait pas hésité à sacrifier trois choix de repêchage pour obtenir les services de Sebastian Aho. Le jeune attaquant finlandais a le potentiel, selon lui, de devenir un excellent centre numéro un.

Depuis qu'il est en poste à Montréal, Bergevin ne s'est pas bâti la réputation d'un DG qui laisse facilement partir ses choix au repêchage.

À l'ouverture du marché des joueurs autonomes cette année, il était toutefois d'avis que les circonstances s'y prêtaient davantage.

« On a regardé beaucoup de scénarios. Quand tu fais une offre comme ça, c’est que tu as identifié une situation où une équipe est dans une position vulnérable. Avec la compensation, le groupe de joueurs qu’on a et les contrats qui s’en viennent dans l’avenir, on a réalisé que c’était la meilleure place pour nous et notre meilleure chance d’avoir le joueur. »

Pour marquer le coup, il a donc jeté son dévolu sur l'attaquant des Hurricanes de la Caroline. Il dit voir en la jeune sensation finlandaise un joueur pouvant grandement aider l'équipe au cours des prochaines années.

C’est un joueur qui a le potentiel d'un centre numéro un avec tout ce qu’il a fait en Caroline, pas juste en saison régulière, mais aussi en séries éliminatoires. Il est jeune et il a un bon fit avec l’organisation qu’on a en ce moment [...] Avec ce qu’on est allé chercher dans les deux, trois dernières années, on se sentait confortable de sacrifier nos choix pour ce joueur.

Marc Bergevin

Aho, qui célébrera son 22e anniversaire le 26 juillet prochain, a établi des sommets personnels la saison dernière avec 30 buts et 53 aides. Il a de plus ajouté 5 buts et 7 aides en 15 matchs des séries.

« Ça démontre à nos partisans que nous voulons être une équipe de hockey compétitive, que nous souhaitons gagner. Et avec la réalité du plafond salarial, il est le joueur que nous avons identifié pour y parvenir », a-t-il renchéri.

Le Canadien de Montréal fait une offre hostile à Sebastian Aho

L'affaire est toutefois loin d'être bouclée puisque les Hurricanes disposent d'un jeu de plus de 22 millions de dollars sous le plafond salarial.

Avec des bonis à la signature à chaque année, c'est plutôt la structure du contrat qui pourrait faire hésiter le directeur général Don Waddell à égaler l'offre du Canadien. Certains se demandent tout de même si le directeur général montréalais aurait dû offrir davantage à Sebastian Aho pour s'assurer de ses services.

Le principal intéressé, lui, croit que non.

« Il y a beaucoup de choses qu’il fallait considérer. La compensation, d'abord, mais aussi de savoir où se situe le prochain seuil. On a regardé ça de près et on voyait que ce n’était pas ça qui allait faire la différence », a précisé Bergevin.

D'ailleurs, il n'a cessé de répéter tout au long de son point de presse à quel point il était ravi qu'Aho ait accepté l'offre hostile, un scénario qui ne s'était pas produit depuis l'été 2013.

Le joueur veut jouer pour le Canadien de Montréal. C'était très important pour nous.

Marc Bergevin

Si la venue de Sebastian Aho à Montréal venait à se concrétiser, l'effectif du CH serait-il déjà complet pour la saison 2019-2020? Bergevin est demeuré évasif à ce sujet.

« Il faut que tu sois prudent. Tu peux aller jusqu'au [plafond salarial], mais il faut aussi que tu reviennes éventuellement [...] On verra ce qu’il va arriver, mais je vais tout faire pour améliorer l'organisation. Il ne faut pas non plus oublier qu'on a des joueurs qu’on n'a pas encore signés, alors la masse salariale n'est pas encore toute là. »

Don Waddell et les Hurricanes ont jusqu'à lundi prochain pour signifier leur intention d'égaler ou non l'offre hostile.

Hockey

Sports