•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mikael Zewski prêt pour le grand saut

Il répond aux questions au micro de Radio-Canada.

Mikael Zewski attend encore sa pleine reconnaissance.

Photo : Radio-Canada / Francis Gagnon

Jean-François Chabot

Mikael Zewski est plus affamé que jamais. Celui dont la patience a souvent été mise à rude épreuve voudra en mettre plein la vue, vendredi soir, au Casino de Montréal.

Maintenant âgé de 30 ans, le boxeur trifluvien (32-1, 22 K.-O.) ressent toute l’urgence d’accomplir son rêve d’athlète de toucher les plus sommets.

Il se battra contre le Mexicain Abner Lopez (27-9-1, 23 K.-O.) dans ce qui constituera la demi-finale de la soirée mettant en vedette Marie-Ève Dicaire.

Je me sens en feu. J'ai rarement eu aussi hâte pour un combat. Mon adversaire semble en bonne forme et bien préparé. On va avoir une bonne bataille vendredi.

Mikael Zewski

Deux ceintures seront à l’enjeu. Il s’agit des titres vacants IBF des Amériques et NABO des mi-moyens.

Zewski a dû renoncer à la ceinture WBC internationale parce que cette organisation refusait de sanctionner ce combat si d’autres titres étaient en jeu.

« Je vais quand même être classé [advenant une victoire, NDLR]. Je serai classé parmi les 15 meilleurs boxeurs au sein de trois associations différentes. Mon nom pourrait ainsi être choisi par un des champions, du moins je l’espère », a expliqué celui reste à la merci des décisions des détenteurs des ceintures mondiales.

Zewski hésite à parler d’échéance, car ses attentes sont trop souvent restées sans réponse.

Ça pourrait se faire d’ici quelques mois ou peut-être jamais. Ça reste leur choix. Tout ce que je peux faire, c’est de monter dans les classements à chaque combat en espérant être choisi.

Mikael Zewski
Jean Zewski, père et entraîneur, appose le ruban sur les mains de son fils.

Mikael Zewski à l'entraînement avec son père

Photo : Radio-Canada / Francis Gagnon

Au cours des dernières semaines, Zewski a intégré les enseignements de Sébastien Gauthier tout au long de son camp préparatoire.

« Il y a eu une belle implication de sa part. Il est venu au gym toutes les semaines. On le voyait aussi chaque semaine à Montréal pour les sparring. Je pense que cela a amené de nouvelles choses qui vont paraître dans le ring », a promis celui qui vise une 33e victoire en 34 combats.

Zewski maintient sa prédiction d’une victoire par K.-O., faite il y a un mois, au moment de l’annonce de cette carte de boxe par le Groupe Yvon Michel.

« Pas nécessairement avec un coup assommoir. Je vise plutôt à augmenter mon volume de coups, à me donner plus de chance de créer des opportunités. Je ne peux pas garantir à 100% que ça va arriver vendredi, mais je vais boxer en conséquence », a conclu Zewski.

Boxe

Sports