•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hayley Wickenheiser et Guy Carbonneau au Temple de la renommée

Les six intronisés au Temple de la renommée pour 2019 : Guy Carbonneau, Hayley Wickenheiser, Sergei Zubov, Vaclav Nedomansky, Jerry York et Jim Rutherford.

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Hayley Wickenheiser a tout accompli dans le hockey féminin. Elle effectuera son entrée au Temple de la renommée du hockey au cours de la prochaine intronisation.

Wickenheiser, qui a mené le Canada à quatre sacres olympiques, fait partie de la cohorte de 2019.

Elle a tiré sa révérence en 2017 après une illustre carrière de 23 ans. Elle a remporté sept titres mondiaux et cinq médailles aux Jeux d'hiver, dont quatre d’or.

Wickenheiser a également porté le drapeau canadien à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Sotchi en 2014.

À part remporter l'or olympique, c'est probablement le plus grand accomplissement personnel. Vous êtes en compagnie des plus grands de l'histoire, homme et femme. C'est fabuleux.

L'ancienne hockeyeuse Hayley Wickenheiser,

À sa retraite, c’est elle qui détenait les records pour le nombre de buts, de passes et de points dans l’équipe nationale. Elle était aussi la meilleure pointeuse de l’histoire du tournoi olympique.

Elle est ensuite devenue directrice adjointe au développement des joueurs des Maple Leafs de Toronto.

Wickenheiser est la première intronisée depuis des années à ne pas avoir répondu au téléphone quand un représentant du Temple de la renommée l'a appelée. Elle étudie en médecine et était dans un examen quand Lanny McDonald a essayé de la joindre.

Carbonneau parmi les immortels

Guy Carbonneau, trois fois lauréat du trophée Frank-J.-Selke et dernier capitaine du Canadien de Montréal à remporter la Coupe Stanley, est également intronisé.

C'est un honneur auquel vous pensez, mais ce n'est jamais une chose sûre. C'est une reconnaissance incroyable, et je remercie le comité de sélection.

L'ex-hockeyeur Guy Carbonneau, par voie de communiqué

Le Québécois est aujourd'hui âgé de 59 ans. Il a accroché ses patins en 2000 après avoir disputé 19 saisons dans la Ligue nationale de hockey (LNH), soit 13 à Montréal, 1 à St. Louis et 4 à Dallas.

Carbonneau a amassé 663 points en 1318 matchs. Le 44e choix (3e tour) au repêchage de 1979 a inscrit 260 buts et 403 aides.

« Seulement de faire partie de la même liste que des gars comme Jean Béliveau, Guy Lafleur et Wayne Gretzky, c'est incroyable, indique-t-il. Quand je suis devenu un joueur défensif, les gens pensaient que je sacrifiais beaucoup d'attaque. Je voyais ça autrement. Ç'a m'a donné des occasions. »

« C'est important de pouvoir jouer dans les deux sens de la glace, renchérit Carbonneau. Bob Gainey a commencé à ouvrir la porte à nous tous, et je l'en remercie. J'ai eu l'occasion de jouer avec lui, il a été un professeur extraordinaire. »

Le défenseur Sergei Zubov et l’attaquant Vaclav Nedomansky verront aussi les portes s'ouvrir devant eux à Toronto à titre de joueurs.

Zubov a remporté la Coupe Stanley avec les Rangers de New York en 1994 et avec les Stars de Dallas en 1999.

Après 12 campagnes en Tchécoslovaquie, Nedomansky est devenu le premier joueur d'un pays communiste à franchir le rideau de fer, d'abord avec les Toros de Toronto et les Bulls de Birmingham, puis avec les Red Wings de Détroit en 1977.

La sélection a été faite mardi. La cérémonie d'intronisation aura lieu au mois de novembre.

Jim Rutherford, directeur général des Penguins de Pittsburgh et architecte de trois équipes championnes de la Coupe Stanley, et l’entraîneur-chef Jerry York, qui détient le record pour le nombre de victoires au niveau universitaire américain, sont intronisés à titre de bâtisseurs.

Avec les informations de La Presse canadienne

Hockey

Sports