•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pascal Siakam reçoit le titre de joueur le plus amélioré de la NBA

Il fait un lancer en foulée.

Pascal Siakam marque un panier contre les Warriors.

Photo : Getty Images / Vaughn Ridley

Radio-Canada

La progression de Pascal Siakam a été soulignée au gala des honneurs individuels de la NBA. L'ailier des Raptors de Toronto a remporté le titre du joueur qui s'est le plus amélioré.

La saison de rêve de Siakam s'est poursuivie lundi. Je veux remercier les Raptors d'avoir cru en moi, un jeune maigrichon camerounais, a-t-il affirmé après avoir accepté son prix.

L'athlète de 25 ans a remercié les membres de sa famille, qui étaient dans la salle, pour leur soutien. Il a dit qu'il avait reçu la discipline au travail de sa mère, qu'il qualifie de surhumaine.

Les gens qui connaissent mon histoire savent aussi à quel point mon père a été important, a enchaîné Siakam, dont le père est décédé dans un accident de voiture en 2014. Il avait un rêve plutôt fou, que tout ça allait être possible. Je suis béni d'avoir pu réaliser ce rêve.

À sa troisième campagne chez les professionnels, le champion de la NBA a fortement amélioré l'ensemble de ses statistiques personnelles par comparaison avec la deuxième.

Le Camerounais a affiché une moyenne par match de 16,9 points (7,3 en 2018), 6,9 rebonds (4,5 en 2018), 3,1 mentions d'assistance (2 en 2018) et 36,9 % aux tirs de trois points (22 % en 2018).

Nous sommes tellement fiers de Pascal. Son histoire est formidable et démontre où le travail acharné et la confiance en soi peuvent vous mener. Nous l'avons rencontré une première fois en 2012, à Basketball Sans Frontières, et sept ans plus tard il fait partie d'un club champion de la NBA.

Masai Ujiri, président des Raptors de Toronto

Ce trophée reflète les innombrables heures passées au gymnase à raffiner son jeu, et ça illustre aussi sa contribution exceptionnelle à notre équipe. Nous sommes vraiment ravis pour lui, a ajouté Ujiri par voie de communiqué.

Les 79 départs de Siakam sont également 74 de plus que la saison précédente. Il est devenu un joueur partant après avoir porté l'étiquette de substitut.

La 27e sélection (1er tour) au repêchage de la NBA en 2016 compte déjà quelques trophées à son actif, tant collectifs qu'individuels.

Outre ceux gagnés lors des deux dernières semaines, celui qui a commencé à jouer au basketball à 18 ans a décroché le championnat de la G League avec les Raptors 905, en plus d'être récompensé pour son excellence en finale.

Siakam a brillé de tous ses feux en lever de rideau du tour ultime des séries de la NBA contre les Warriors de Golden State. Il avait fait écarquiller bien des yeux grâce à une performance de 32 points, 8 rebonds, 5 passes et un taux de réussite aux tirs de 82,4 % (14 en 17).

Seulement six joueurs avant lui dans l'histoire de la NBA avaient atteint la trentaine de points et affiché un pourcentage de tirs réussis supérieur à 80 % dans un match de la finale.

De'Aaron Fox et D'Angelo Russell, respectivement des membres des Kings de Sacramento et des Nets de Brooklyn, étaient également en lice dans cette catégorie.

Sans surprise, Giannis Antetokounmpo a été nommé joueur par excellence de la NBA. Son entraîneur-chef avec les Bucks de Milwaukee, Mike Budenholzer, a pour sa part été auréolé du titre d'instructeur de l'année.

Antetokounmpo a devancé au scrutin Paul George, du Thunder d'Oklahoma City, et James Harden, des Rockets de Houston.

La recrue qui s'est le plus illustrée durant la campagne est Luka Doncic, des Mavericks de Dallas. Rudy Gobert, du Jazz de l'Utah, a quant à lui conservé sa couronne de meilleur en défense gagnée en 2018.

Basketball

Sports