•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jack Hughes choisi au 1er rang, le Canadien repêche Cole Caufield au 15e

Jack Hughes et Cole Caufield

Photo : Getty Images / Bruce Bennett

Radio-Canada

Les Devils du New Jersey ont sélectionné l'attaquant américain Jack Hughes avec le 1er choix du repêchage de la LNH, vendredi soir, à Vancouver.

Hughes, qui était considéré comme le meilleur espoir en Amérique du Nord depuis le début de la saison, est devenu le huitième Américain à être sélectionné au 1er rang et le premier depuis Auston Matthews, en 2016.

Le joueur originaire de la Floride a fait la pluie et le beau temps cette année avec le programme de développement de l'équipe nationale américaine, récoltant 34 buts et 112 points en 50 matchs. Il a établi des records lors de son passage de 2 saisons dans le programme avec 154 aides et 228 points.

« Évidemment, d'être le 1er choix au total au repêchage a toujours été un rêve que je chérissais, a reconnu Hughes. Les Devils sont une bonne organisation, une bonne équipe, ils ont plusieurs bons joueurs et ont une histoire riche aussi. C'est une équipe qui me voulait vraiment et je le sais depuis le début. »

De gauche à droite : Kaapo Kakko, Jack Hughes et Kirby Dach

De gauche à droite : Kaapo Kakko, Jack Hughes et Kirby Dach

Photo : Getty Images / Bruce Bennett

Hughes a connu une année bien remplie avec les États-Unis au niveau international, amassant d'abord quatre points en quatre matchs au Championnat mondial de hockey junior. Le joueur de centre a ajouté 9 buts et 20 points en 7 parties lors du Championnat mondial des moins de 18 ans avant d'inscrire 3 points en 7 rencontres au mondial de hockey.

Son père Jim a été le directeur du développement des joueurs des Maple Leafs de Toronto, de 2009 à 2015. Son frère Quinn a été sélectionné par les Canucks de Vancouver, en 2018.

C'est sans surprise que les Rangers de New York ont par la suite sélectionné l'attaquant finlandais Kaapo Kakko, dont le nom circulait depuis quelques mois déjà. Âgé de 18 ans également, Kakko a marqué 22 buts et a ajouté 16 mentions d'aide en 45 rencontres avec la formation du Turun Palloseura de la ligue élite finlandaise.

« Je rêvais d'être choisi au 1er rang, mais être repêché 2e, ce n'est pas mal non plus, a déclaré Kakko. Je suis heureux. »

Le Canadien sélectionne un attaquant américain au 15e rang

Le Canadien de Montréal a pigé du côté du programme de développement de l'équipe nationale américaine lors du premier tour du repêchage.

Avec le 15e choix au total, le Canadien a jeté son dévolu sur l'attaquant américain Cole Caufield qui, malgré son petit gabarit, a rempli le filet à profusion cette saison.

« J'amène de l'offensive. Mon tir est probablement le meilleur aspect de mon jeu, a dit Caufield. Je suis aussi un fier compétiteur. Je déteste perdre et je suis prêt à tout faire pour gagner. »

À 1,70 m (5 pi 7 po) et 74 kg (163 lb), Caufield a joué sur le même trio que Jack Hughes et il a récolté 72 buts et 100 points en 64 parties. Plusieurs observateurs voient en lui des similitudes avec l'attaquant des Blackhawks de Chicago Alex DeBrincat.

« Oui, Jack Hughes m’a aidé à marquer des buts, mais moi je l’ai aidé à amasser toutes ses passes. Je peux jouer avec n’importe qui et je peux rendre tout le monde meilleur », a déclaré Caufield.

Caufield a porté les couleurs des États-Unis lors du Championnat du monde des moins de 18 ans, au cours duquel il a inscrit 14 buts et 18 points en 7 matchs. Il a égalé le record d'Alex Ovechkin pour le plus grand nombre de buts lors d'un même tournoi.

Caufield s'est engagé à jouer pour l'Université du Wisconsin la saison prochaine. Il souhaite continuer à améliorer son coup de patin. Ça, il peut tenter de le corriger. C'est différent pour sa taille.

« Je ne pense pas que je serais le joueur que je suis aujourd'hui sans mon gabarit, a noté Caufield. Je ne peux rien y changer. Je pense que j'ai toujours essayé d'en tirer profit. Ça ne m'a pas ralenti jusqu'ici et je ne pense pas ce sera différent dans l'avenir. »

Le Canadien a conclu la campagne 2018-2019 au 9e rang de l'Association Est, à deux points d'une place en séries. Il n'a pas participé au tournoi printanier lors des deux dernières saisons.

La formation montréalaise a repêché un Américain au premier tour pour une deuxième fois en trois ans. Elle avait sélectionné Ryan Poehling avec son 25e choix, en 2017. Poehling a effectué des débuts remarqués dans le circuit Bettman, réussissant un tour du chapeau contre les Maple Leafs de Toronto, lors du dernier match de la saison.

La ville de Montréal accueillera le repêchage de la LNH en 2020.

Samuel Poulin, premier Québécois à entendre son nom

Samuel Poulin a été le premier Québécois sélectionné lors de la séance de repêchage. Les Penguins de Pittsburgh l'ont choisi au 21e rang.

Poulin, de Blainville, a amassé 29 buts et 47 aides en 67 matchs avec le Phoenix de Sherbrooke. Il a ajouté 8 buts et 6 aides en 10 parties lors des séries.

Âgé de 18 ans, Poulin se veut un joueur talentueux avec un gros gabarit qui aime se comparer à Gabriel Landeskog. Fils de l'ancien de la LNH Patrick, il est énergique et tenace le long des bandes.

Jakob Pelletier, des Wildcats de Moncton, a entendu son nom quelques échelons plus tard, lorsque les Flames de Calgary l'ont repêché 26e.

L'an dernier, le défenseur Nicolas Beaudin avait été sélectionné au 27e rang par les Blackhawks de Chicago, puis Joe Veleno avait été choisi au 30e rang par les Red Wings de Détroit, soit les deux seules prises québécoises au premier tour du repêchage.

Deux autres joueurs de la LHJMQ, l'attaquant Filip Zadina et le défenseur Noah Dobson, avaient aussi été repêchés respectivement au 6e rang par les Red Wings et au 12e rang par les Islanders de New York.

Les tours deux à sept auront lieu samedi. Le Tricolore devrait parler neuf autres fois pendant le repêchage.

Avec les informations de La Presse canadienne

Hockey

Sports