•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FIA rejette les « nouvelles preuves » de Ferrari au sujet de l'incident de Montréal

Il change les panneaux 1 et 2 de place.

Frustré d'une décision des commissaires, Sebastian Vettel avait interverti les panneaux à l'arrivée du Grand Prix du Canada.

Photo : Getty Images / Dan Istitene

Radio-Canada

Ferrari avait présenté vendredi de « nouvelles preuves » à la FIA pour tenter de disculper le pilote Sebastian Vettel qui avait été pénalisé de 5 secondes au Grand Prix du Canada. La FIA a rendu sa décision.

La réunion avait duré 35 minutes, entre les deux séances d'essais libres, vendredi, dans les bureaux de la FIA au circuit Paul-Ricard, qui accueille ce week-end le Grand Prix de France.

« Dans la foulée du Grand Prix du Canada, nous avons mis à jour de nouvelles preuves très convaincantes, qui prouvent de façon très nette que Sebastian n'a enfreint aucune règle en regagnant la piste », avait affirmé le directeur sportif de Ferrari Laurent Mekies lors d'une conférence de presse vendredi.

La FIA a rendu sa décision après la deuxième séance d'essais libres.

« Il n'y a pas de nouveaux éléments significatifs et pertinents dont la FIA n'avait pas connaissance au moment de l'épreuve en question », a répondu sèchement la FIA pour voie de communiqué.

On voit l'image du communiqué.Agrandir l’image

Le communiqué (en anglais) de la FIA explique qu'« il n'y a pas de nouveaux éléments significatifs et pertinents dont la FIA n'avait pas connaissance au moment de l'épreuve en question ».

Photo : Twitter / FIA

Vettel tranchant

Sebastian Vettel semblait découragé quand il a été invité à réagir.

« Je n'ai plus qu'à prendre ma retraite. Au moins, je sais que je n'aurai plus de problème avec les commissaires, a-t-il dit au micro du réseau britannique Sky Sports.

« Je blague, mais si vous n'êtes pas content de la façon dont on pilote, redessinez les circuits.

«  Il y a trop de paragraphes dans le livre des règlements. Il y a beaucoup de pages qu'on pourrait brûler », a-t-il conclu, encore à la blague.

Le Code sportif international de la Fédération internationale de l'automobile prévoit un droit de révision uniquement si la partie lésée découvre « un élément nouveau, significatif et pertinent, qui n'était pas à la disposition des parties introduisant le recours au moment de la compétition concernée ».

Au 48e tour du Grand Prix du Canada disputé le 9 juin, Vettel est sorti de piste. Revenu sur la trajectoire après un passage dans le gazon, le pilote de Ferrari a semblé couper la trajectoire de Lewis Hamilton (Mercedes-Benz), qui le suivait.

Les deux voitures passent près de se toucher.Agrandir l’image

L'incident entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel au 48e tour du Grand Prix du Canada 2019

Photo : Twitter + You Tube

Les commissaires de course ont estimé que l'Allemand avait « rejoint la piste de manière dangereuse » et avait forcé Hamilton à éviter l'accrochage.

Ils lui ont imposé la pénalité réglementaire de 5 secondes, ce qui lui a coûté la victoire au profit du pilote britannique.

Avec les informations de Agence France-Presse

Course automobile

Sports