•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mercedes-Benz écrase les essais libres de vendredi en France, Stroll 18e

Il est de hors piste en France.

Lewis Hamilton

Photo : Getty Images / Charles Coates

Radio-Canada

Valtteri Bottas a été le plus rapide des essais libres de vendredi, au circuit du Castellet, en France. Lance Stroll a fait le 18e temps.

Le Finlandais a devancé son coéquipier Lewis Hamilton dans la deuxième séance.

Il a réalisé un chrono de 1 min 30 s 937/1000. Il a été le seul à descendre sous les 91 secondes au tour.

Bottas a devancé Hamilton de 4 dixièmes de seconde. C'est beaucoup. Il faut dire que le Britannique a fait une grosse correction de pilotage à la 46e minute de la séance, ce qui l'a envoyé hors piste et modifié le comportement de sa voiture.

Il arrache une borne de signalisation.

Lewis Hamilton glisse hors piste.

Photo : Twitter / TSN

Il est revenu en piste, et a semblé gêner Max Verstappen (Red Bull), qui a raté son freinage au virage suivant.

Mais après enquête, la direction de course n'a pas jugé bon de sévir, précisant que le Britannique avait regardé deux fois dans ses rétroviseurs avant de revenir en piste.

Le Néerlandais a admis lui-même que Hamilton n'avait pas été imprudent.

Lewis Hamilton avait été le plus rapide de la première séance.

Le pilote de l'écurie Ferrari Charles Leclerc a fini avec le 3e chrono dans les deux séances. À l'issue de la deuxième, il a cédé 6 dixièmes à Bottas. Il a devancé son coéquipier Sebastian Vettel de 79 millièmes de seconde.

Lors de la deuxième séance, les températures dépassaient les 30 degrés, et les 50 degrés au niveau du bitume, tout comme à Montréal il y a 15 jours. Mais contrairement à Montréal, le taux d'humidité a grimpé à 42 %.

Il y a eu beaucoup de sorties de piste, et les pneus ont souffert sur la piste abrasive du circuit Paul-Ricard.

Stroll fort en pointe

Du côté de Racing Point, l'optimisme a fait place au réalisme.

Lance Stroll avait conclu la première séance au 13e échelon, à 2,32 s au terme de ses 22 tours en pneus mi-durs (moyen). Il a fini la deuxième au 18e rang (1:33,884) à 2,9 secondes de Bottas.

En vitesse de pointe, le Canadien avait été le plus rapide de la première séance à 329,9 km/h avec le moteur Mercedes-Benz. Dans la deuxième, il a été chronométré à 329,6 km/h, bon pour le 3e rang. C'est Valtteri Bottas qui a enregistré la vitesse de pointe à 334,90 km/h.

« Par rapport aux essais libres de vendredi à Montréal, on a cette fois beaucoup plus de travail à faire pour tenter d'aller chercher de la performance, a admis Stroll.

Lance Stroll au circuit Paul-Ricard en France Agrandir l’image

Lance Stroll au circuit Paul-Ricard en France

Photo : Getty Images / Charles Coates

« On a un déficit en performance, mais en configuration course, ça semble mieux, a-t-il analysé en sortant du garage. On va pouvoir pousser quand ça comptera, dimanche.

« Les longues courbes rapides du circuit Paul-Ricard sont exigeantes pour les mécaniques et pour nous, les pilotes. Ça tire sur les muscles du cou, mais on s'entraîne pour ça », a-t-il ajouté.

Parlant du moteur allemand, on sait maintenant ce qui a provoqué la casse spectaculaire du moteur de la voiture du Québécois à Montréal lors de la dernière séance d'essais libres.

Le constructeur allemand a pointé une des bougies d'allumage, défectueuse, comme étant à la source du problème.

Du feu sort de l'arrière de sa voiture.

Lance Stroll lors de la troisième séance d'essais libres du Grand Prix du Canada

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Latifi plus rapide que Kubica

Le Montréalais de naissance Nicholas Latifi avait encore obtenu de Claire Williams une séance de travail pour un deuxième week-end de course d'affilée.

Cette fois, au lieu de tourner dans la voiture de Robert Kubica, l'équipe a plutôt choisi de le faire tourner dans celle de George Russell lors de la première séance d'essais libres. Ce qui a permis une comparaison directe avec le pilote polonais.

Nicholas Latafi tourne sur le circuit Paul-Ricard dans la Williams FW42.Agrandir l’image

Nicholas Latifi dans la Williams en France

Photo : Getty Images / Mark Thompson

Latifi a fait 25 tours et a fini la séance à 4,4 secondes du temps de référence. Il a surtout devancé Kubica, qui a fait 27 tours, de 25 millièmes de seconde.

Ce qu'on sait, c'est que les deux pilotes ont utilisé le même type de pneus, soit les mi-durs. Latifi a utilisé trois trains de pneus, soit deux de moins que son coéquipier.

Ce qu'on ne sait pas, c'est si les deux pilotes avaient les mêmes réglages, ou s'ils travaillaient avec des programmes différents, ce qui est souvent le cas dans les premiers essais libres.

À noter que le Torontois a un week-end chargé, puisqu'il continue sa saison de F2 avec l'équipe Dams.

Il a obtenu le sixième temps de la séance de qualification en F2, vendredi. Il a deux courses au programme: la course principale samedi, et la course sprint, dimanche.

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

Course automobile

Sports