•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tour de Beauce : James Piccoli gagne la deuxième étape dans le brouillard

Il est sur son vélo dans une montée.

James Piccoli

Photo : Tour De Beauce / Jérôme Gendreau

Radio-Canada

Le champion en titre, James Piccoli (Canada), a remporté jeudi la deuxième étape du 34e Tour de Beauce, devant Keegan Swirbul (Floyd’s Pro Cycling) et Kyle Murphy (Rally UHC Cycling).

Bien protégé par ses coéquipiers de l’équipe nationale canadienne, Piccoli s’est détaché seul en tête dans l’ascension du mont Mégantic avec un peu plus de quatre kilomètres à gravir. Son avance s’est maintenue à une vingtaine de secondes pour fondre légèrement dans la dernière ligne droite.

Cinq solides poursuivants étaient à ses trousses, dont trois cyclistes de la formation Floyd’s. Mais le Québécois n’a pas diminué la cadence en gérant son effort parfaitement. En solitaire, dans la pluie et le brouillard, il a levé les bras après 169 kilomètres et 4 h 15 min. Swirbul a franchi la ligne avec 9 secondes de retard sur le gagnant, et Murphy, avec 23 secondes.

« La course était vraiment ouverte avec beaucoup de cassures. C’était le chaos, mais j’avais tous mes coéquipiers pour m’aider. Ils ont fait ça à la perfection et je suis content d’avoir fini la job », a dit Piccoli.

Serghei Tvetcov (Floyd’s Pro Cycling), 2e en 2018 a terminé au 4e rang de l’étape, tandis que le Québécois Adam Roberge, habituellement costaud au contre la montre, a pris le 5e rang.

Ils roulent dans le brouillard.

Les cyclistes ont dû affronter des conditions difficiles dans la deuxième étape du Tour de Beauce.

Photo : Tour De Beauce / Jérôme Gendreau

Les Québécois sont à l’honneur en cette deuxième étape puisque c’est Nickolas Zukowsky (Floyd’s Pro Cycling) qui endosse le maillot jaune de meneur après sa 6e position au sommet de la montagne, 50 secondes derrière le vainqueur Piccoli. En plus du jaune, il détient également le maillot rouge de meilleur jeune.

« On a essayé de le rejoindre, mais il était vraiment très fort », a confié le nouveau maillot jaune, champion du Grand Prix de Saguenay dimanche dernier. Frigorifié, Zukowsky avait peine à sourire sur le podium balayé par le vent et la pluie.

Toute la journée, le peloton a affronté une météo difficile avec de fortes averses et une température maximale de 15 degrés Celsius. Plusieurs cyclistes ont souffert du temps humide, mais aussi de la vitesse très élevée toute la journée.

Le maillot blanc du classement par points appartient au Mexicain Ignacio Prado Juarez (Canel’s-Specialized), tandis que le Colombien Oscar Eduardo Sanchez Guarin (Canel’s-Specialized) portera le maillot à pois de meilleur grimpeur.

Le maillot jaune pourrait à nouveau changer d'épaules après l'épreuve individuelle de 19,4 kilomètres, vendredi matin, à Saint-Prosper.

Roberge, Piccoli et Tvetcov devraient notamment offrir une bonne performance, mais Zukowsky pourrait surprendre.

En soirée, une courte étape de 77 kilomètres se terminera au sommet du mur de la 20e Rue, à Notre-Dame-des-Pins.

Cyclisme

Sports