•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La petite histoire des trophées de la LNH

Il porte un complet avec noeud papillon blanc.

Wayne Gretzky en 1987 avec ses cinq trophées (Art-Ross, Campbell, Pearson, coupe Stanley et Hart)

Photo : La Presse canadienne / John Felstead

Radio-Canada

À quelques heures de la remise annuelle des trophées de la Ligue nationale de hockey (LNH), voici la petite histoire de ces récompenses décernées aux joueurs et aux entraîneurs.

Trophée Hart

Le trophée Hart est l’une des plus belles récompenses que peut recevoir un joueur. Il est remis au meilleur joueur de la LNH et est décerné par l’Association professionnelle de la presse écrite.

C’est le Dr David Hart qui a fait don de ce trophée à la ligue en 1923. Il était le père de Cecil Hart, ancien entraîneur du Canadien de Montréal. En 1960, le trophée original a été placé au Temple de la renommée du hockey et remplacé par un nouveau, à la mémoire de Cecil.

Wayne Gretzky est le joueur ayant remporté cette récompense le plus de fois, soit neuf.

Julian Byng et Lady Evelyn Byng en 1922

Julian Byng et Lady Evelyn Byng en 1922

Photo : Bibliothèque et Archives Canada

Trophée Lady Byng

Ce trophée est annuellement remis au joueur ayant démontré à la fois le plus d’esprit sportif et de talent sur la glace.

Cette récompense tire son nom de Marie Evelyn Moreton (Lady Byng), épouse de Julian Byng, ancien gouverneur général du Canada et héros de la bataille de la crête de Vimy. Passionnée de hockey, Lady Byng a écrit en 1925 à Frank Calder, président de la LNH à l’époque, pour qu’il rende le hockey moins brutal en octroyant un nouveau trophée à un joueur qui se distingue autant par son efficacité que par son attitude.

Frank Nighbor des Sénateurs d’Ottawa en sera le premier gagnant en 1925. Frank Boucher détient le record avec sept trophées.

Gagnant 2019 : Aleksander Barkov

Trophée Calder

Décerné depuis la saison 1936-1937, le trophée Calder récompense la meilleure recrue de l’année.

Il a été créé en l’honneur de Frank Calder. D’abord journaliste sportif pour le Montreal Witness et le Montreal Herald, Calder a réussi à se démarquer pour obtenir un poste de secrétaire de l’Association nationale de hockey (ANH). Quand celle-ci est dissoute et remplacée par la LNH en 1917, il a été nommé président.

Ayant permis à la ligue de traverser les deux guerres mondiales et la crise économique des années 30, il est demeuré en poste jusqu’au 4 février 1943, jour de son décès en raison d’une crise cardiaque.

Gagnant 2019 : Elias Pettersson

Trophée Art-Ross

L'Art-Ross est remis chaque année au joueur ayant combiné le plus grand nombre de buts et de passes. Il existe depuis la saison 1947-1948.

Arthur Howey Ross est un ancien joueur et directeur général des Bruins de Boston. Il a donné le trophée qui porte son nom à la LNH en 1948.

Wayne Gretzky détient le record avec un total de 10 trophées. Bobby Orr, sacré à deux reprises, est le seul défenseur ayant remporté cette distinction.

Cette année, il a été donné à Nikita Kucherov du Lightning de Tampa Bay, qui a amassé 128 points.

Trophée James-Norris

Aussi décerné par les journalistes, le trophée Norris récompense le meilleur défenseur de la ligue.

Remis pour la première fois à Red Kelly en 1954, ce trophée a été présenté en 1953 par les quatre enfants de James E. Norris, en la mémoire de leur père décédé en 1952. Norris a été le président des Red Wings de Détroit de 1932 jusqu’à sa mort.

Bobby Orr, des Bruins de Boston, a été récompensé à huit reprises, soit le record de la LNH.

Gagnant 2019 : Mark Giordano

Trophée Selke

Le trophée Frank J. Selke

Le trophée Frank J. Selke

Photo : Getty Images / Ethan Miller

Mise en place en 1978, cette distinction est attribuée à l’attaquant qui a le plus aidé la défense de son équipe. Ce trophée porte le nom de Frank J. Selke, ancien directeur général du Canadien.

Le Selke est le cinquième et dernier trophée individuel de la LNH à porter le nom d’un ancien directeur général ou propriétaire. Grand artisan du hockey défensif, Selke a été intronisé au Temple de la renommée en 1960.

Bob Gainey, capitaine du CH, a remporté le trophée lors des quatre premières années suivant sa création. Il détient d’ailleurs le record avec Patrice Bergeron des Bruins de Boston.

Gagnant 2019 : Ryan O'Reilly

Trophée Ted-Lindsay

Cette distinction est l'une des plus significatives, puisqu’elle est remise au meilleur joueur de la LNH selon ses pairs. Le trophée était initialement nommé en l’honneur de l’ancien premier ministre canadien et gagnant du prix Nobel de la paix, Lester B. Pearson.

En 2010, il est renommé pour rendre hommage à Ted Lindsay, qui a disputé 17 saisons dans la LNH, dont 14 avec les Red Wings. Il est reconnu pour avoir joué un grand rôle dans la création de l’Association des joueurs avec Doug Harvey. Cette implication des deux joueurs leur aura d'ailleurs valu d’être mis à l’écart dans des équipes de ligues mineures par leurs propriétaires de franchises.

Wayne Gretzky est celui l’ayant gagné le plus de fois, avec cinq titres.

Gagnant 2019 : Nikita Kucherov

Trophée Masterton

Remis au joueur ayant démontré le plus de persévérance et d’esprit d’équipe, ce trophée rend hommage à Bill Masterton, joueur des North Stars du Minnesota mort lors d’un match le 15 janvier 1968. Masterton était reconnu pour son esprit sportif et son dévouement envers le monde du hockey.

Le trophée a été décerné pour la première fois à la fin de la saison 1967-1968 à Claude Provost du Tricolore.

Gagnant 2019 : Robin Lehner

Trophée Vézina

Il est photographié devant une porte et est vêtu de son équipement.

Georges Vézina avec le Canadien de Montréal

Photo : LNH

Récompensant le meilleur gardien de but, cette distinction honore la mémoire de Georges Vézina, ancien gardien du Bleu-blanc-rouge mort en 1926 de la tuberculose. À sa mort, Léo Dandurand, Louis Letourneau, et Joe Cattarinich, propriétaires du Canadien à l’époque, ont présenté le trophée à la ligue.

Le successeur de Vézina, le gardien George Hainsworth, est le premier lauréat de cette récompense. Jacques Plante détient le record avec sept trophées.

Gagnant 2019 : Andrei Vasilevskiy

Trophée King-Clancy

Le King-Clancy est décerné au joueur ayant le plus contribué à la société et qui fait preuve de leadership.

Francis Michael « King » Clancy a joué pour les Sénateurs d’Ottawa et les Maple Leafs de Toronto avant de prendre sa retraite en 1937. Il a par la suite été brièvement entraîneur-chef des Maroons de Montréal et a arbitré pendant 11 ans dans la LNH. Décédé en 1986 à l’âge de 84 ans, Clancy s’est investi dans la LNH pendant 65 ans.

Le trophée en son nom a été remis initialement à Lany McDonald en 1987. Henrik Sedin est le seul joueur à l’avoir remporté plus d’une fois.

Gagnant 2019 : Jason Zucker

Trophée Jack-Adams

Ce trophée récompense annuellement l’entraîneur ayant le plus contribué aux succès de son équipe.

Remis pour la première fois en 1974, il porte le nom de Jack Adams, reconnu pour ses 36 ans avec les Red Wings comme entraîneur et directeur général. Il détenait le record de l’entraîneur le plus victorieux de la ligue avant d’être dépassé par Mike Babcock en 2014.

Pat Burns est le seul entraîneur à avoir été couronné avec trois équipes (Canadien de Montréal, Maple Leafs de Toronto, Bruins de Boston).

Gagnant 2019 : Barry Trotz

Hockey

Sports