•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Orji Okwonkwo prêt à jouer à gauche en attendant Ignacio Piatti

Il dribble le ballon.

Orji Okwonkwo n'a plus joué depuis le 24 mai dernier, à Los Angeles.

Photo : Impact de Montréal

Olivier Tremblay

Faute de joueurs de part et d’autre, l’Impact de Montréal et le Fury d’Ottawa ont choisi d’annuler la rencontre amicale prévue mardi soir entre les deux équipes. L’ailier Orji Okwonkwo, qui se remet d’une blessure à la jambe, ne s’en plaindra pas. Il pourra ainsi mieux récupérer et, peut-être, amorcer le prochain match de MLS, le mercredi 26 juin, contre Portland. Comme doublure d’Ignacio Piatti?

L’ailier nigérian, tombé au combat le 24 mai dernier à Los Angeles, a retrouvé ses coéquipiers à l’entraînement lundi. Son problème musculaire est désormais chose du passé. La douleur a cédé sa place à une colonie de fourmis dans ses jambes.

Malgré la fébrilité, Okwonkwo demeure rationnel. Il aurait pu jouer quelques minutes contre le Fury, mais il préfère encore prendre davantage de forces et affronter les Timbers en pleine forme.

Rémi Garde commente l'annulation du match contre Ottawa

Si l'on a surtout pu constater son explosivité sur le côté droit, le jeune homme de 21 ans pourrait, en attendant le retour de blessure de Piatti, remplacer le meneur offensif à gauche.

Je parle à l’entraîneur, et je peux jouer des deux côtés, a assuré Okwonkwo. Mon poste de prédilection, je crois, est du côté gauche. Je ne crois pas que ce soit un problème pour moi de jouer de ce côté […] Je peux probablement jouer dès le départ contre Portland. C’est à l’entraîneur de décider.

L’entraîneur-chef Rémi Garde, qui a souligné que l’annulation du match contre le Fury était la meilleure décision possible « vu l’état des troupes », s’est réjoui d’entendre que son joueur exprimait déjà le souhait d’être titularisé.

Et une option de plus à gauche, on ne crache certainement pas là-dessus.

Je sais que les droitiers, parfois, aiment bien jouer sur le côté gauche pour s’ouvrir un angle de passe ou de frappe plus grand que quand ils sont de l’autre côté, a précisé Garde. C’est le cas aussi pour Harry [Novillo]. Je le sais. Bien sûr qu’en l’absence de Nacho, il y a une position à combler ou à prendre. Je sais que Harry ou Orji peuvent la tenir, tout comme Mathieu [Choinière], qui est très intéressant à cette position.

Piatti, lui aussi touché à Los Angeles en mai, ratera encore de nombreux matchs, mais l'entraîneur français s’est fait rassurant sur sa convalescence. L’Argentin, a-t-il expliqué, vient de passer de la phase de repos et de cicatrisation passive de la lésion à celle d’une cicatrisation plus active, avec exercices physiques.

Ça se passe aussi bien que ça puisse se passer, a-t-il indiqué. C’est une blessure ligamentaire au genou. Il y a des précautions à avoir. On va dire qu’il est dans les temps. Mais quand je vous dis dans les temps, je n’ai pas vraiment de calendrier précis quant à son retour.

Je pense qu’on parle encore en semaines plutôt qu’en jours.

Rémi Garde, à propos de la blessure d'Ignacio Piatti

Des cinq blessés actuels de l'équipe, deux comblent Garde d’optimisme quant à un retour possible : Okwonkwo, bien sûr, et Choinière, qui pourrait recevoir le feu vert des médecins sous peu et reprendre la compétition après une commotion cérébrale. Le jeune Québécois était sur le terrain à l’entraînement.

Garde est plus prudent dans le cas de Bacary Sagna, blessé à la cheville. Il y a un « petit espoir » de le revoir contre Portland. Piatti et le jeune Clément Bayiha demeurent indisponibles.

La pause internationale complique aussi le casse-tête de l’entraîneur : des six joueurs partis avec leur sélection, seul Jukka Raitala, qui vient de participer à deux victoires finlandaises en qualifications pour l’Euro 2020, reviendra avec le club à temps pour la prochaine rencontre.

Rémi Garde commente la situation des blessés à l'Impact

Walter Sabatini, nouveau coordonnateur sportif

Le Bleu-blanc-noir et le club de Bologne, les deux équipes de Joey Saputo, ont fait un pas vers l’harmonisation de leurs politiques sportives, lundi, lorsque Bologne a annoncé la nomination de Walter Sabatini comme coordonnateur technique des départements sportifs des deux clubs.

Selon un communiqué du club italien, le propriétaire Saputo et le président de l’Impact Kevin Gilmore rencontreront les médias au Centre Nutrilait en matinée mardi.

Sabatini, 64 ans, a occupé des postes de directeur sportif dans de nombreux prestigieux clubs italiens comme la Lazio, Palerme et la Roma. Les doubles responsabilités ne lui sont pas étrangères puisqu’il a aussi été coordonnateur technique de l’Inter de Milan et du Jiangsu Suning FC, qui font partie de la même société de portefeuille.

Il sera présenté à la presse au centre d’entraînement de Bologne à 8 h (HAE) mardi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports