•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ferrari demande une révision de la sanction infligée à Sebastian Vettel à Montréal

Ils s'engagent dans un virage.

Sebastian Vettel devant Lewis Hamilton au départ du Grand Prix du Canada

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Ferrari a confirmé lundi avoir fait une « demande de révision » de la pénalité infligée à Sebastian Vettel pour sa manœuvre au 48e tour du Grand Prix du Canada.

La Scuderia avait décidé de ne pas interjeter appel de la décision de peur que la FIA n'alourdisse la peine. Mais comme le règlement le permet, l'écurie italienne demande une révision de la décision.

Une équipe peut soumettre cette demande à la FIA en ce sens à partir du moment où elle peut apporter « un élément nouveau et significatif » au sujet de la décision prise par la direction de course.

La direction de course doit étudier la validité du recours (avec les nouveaux éléments de preuve), avant de décider si elle se prononcera.

Le Code sportif international n'impose pas de délai pour cela.

Les deux voitures se touchent presque.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'incident entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel au 48e tour du Grand Prix du Canada 2019

Photo : Twitter + You Tube

Elle a confirmé avoir fait une demande de révision, mais n'a pas voulu donner de détails sur les preuves supplémentaires qu'elle entend présenter à la FIA.

Compte tenu de la situation particulièrement sensible que cette pénalité a créée, nous ne donnerons aucun autre détail, a précisé un porte-parole de Ferrari au magazine Autosport.

La FIA et Ferrari doivent convenir d'une date d'audience.

Rappelons que Vettel a reçu une pénalité de 5 secondes à ajouter à son temps d'arrivée du Grand Prix du Canada. Ce qui lui a fait perdre sa première position au profit de Lewis Hamilton (Mercedes-Benz).

Course automobile

Sports