•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poels vainqueur sous le déluge, Fuglsang nouveau leader au Critérium du Dauphiné

Il mène le peloton.

Le Néerlandais Wout Poels en action au Critérium du Dauphiné

Photo : AFP/Getty Images / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Agence France-Presse

Le Néerlandais Wout Poels (Ineos) a remporté la septième et avant-dernière étape du Critérium du Dauphiné, samedi, au cœur d'un violent orage.

Le Danois Jakob Fuglsang, coéquipier du Québécois Hugo Houle dans Astana, a pris les commandes de la course à la veille de l’étape finale, avec 8 s d'avance sur le Britannique Adam Yates.

Sous une pluie battante, Poels a devancé Fuglsang et l'Allemand Emanuel Buchmann au terme des 133,5 kilomètres de cette étape reine qui a pris fin dans la station de Pipay les Sept Laux.

Le Français Thibaut Pinot a pris la 4e place, suivi de l’Irlandais Dan Martin et du Britannique Adam Yates. Houle a pris le 54e rang.

J’ai fait un super travail pour accompagner mon coéquipier jusqu’au pied de la dernière montée. Par la suite, on m’a demandé de m’économiser pour dimanche au cas où Jakob (Fuglsang) prendrait le maillot jaune. J’ai bien fait de la monter tranquillement et je serai prêt à l’aider, a fait savoir le cycliste de Sainte-Perpétue.

Nous avons réussi à placer les deux costauds Alexey Lutsenko et Magnus Cort devant pour prendre le contrôle et mettre de la pression sur les autres équipes, tandis que Fuglsang a montré qu’il avait les jambes nécessaires pour s’emparer du maillot en fin de parcours, a-t-il ajouté.

Un groupe issu d'une échappée lancée après 22 kilomètres s'est présenté au pied de la dernière montée (19 km à 6,9 %) avec une avance d'une minute et demie.

Ses derniers rescapés, le Canadien Michael Woods et le Kazakh Alexey Lutsenko, ont été repris à huit kilomètres de l’arrivée. Woods a pris le 12e rang de l'étape, et il est 14e au classement général.

Houle a pris la 54e position. Il est 84e au général, mais son équipe Astana a réalisé la bonne opération du jour puisque son leader est désormais meneur au classement.

La course a été marquée par des conditions météorologiques extrêmes dans les 40 derniers kilomètres, notamment des orages et du vent.

Fuglsang, vainqueur du dernier Liège-Bastogne-Liège, avait gagné le Dauphiné en 2017.

Dimanche, la huitième étape longue de 113,5 kilomètres présente un profil compact et dense entre Cluses (Haute-Savoie) et la station suisse de Champéry. Sept montées figurent sur le parcours, dont la dernière à 2 kilomètres de l'arrivée.

Cyclisme

Sports