•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Blue Jays font aussi la fête, mais à Baltimore

Vladimir Guerrero fils
Vladimir Guerrero fils Photo: Getty Images / Robert Reiners
Radio-Canada

Les Blue Jays de Toronto ont écrasé les Orioles 12-3 jeudi soir, à Baltimore , grâce notamment à Vladimir Guerrero fils.

Lourdes Gurriel fils a frappé un coup de circuit, Cavan Biggio en a cogné deux, tandis que Vladimir Guerrero fils et Danny Jansen ont réussi trois coups sûrs et produit deux points chacun.

Les Blue Jays ont relancé leur attaque face aux Orioles. Après avoir inscrit huit points dans une série de cinq revers, les Torontois ont inscrit 20 points dans les deux derniers matchs de la série.

« Tout le monde a connu de bonnes présences au bâton lors des deux derniers jours, a reconnu le gérant Charlie Montoyo. Et c'est incroyable de voir ça. »

Dans cette victoire, les Blue Jays ont atteint un sommet cette saison au chapitre des points et des coups sûrs (17).

À son 15e match dans les Ligues majeures, Biggio a claqué deux circuits en solo en deuxième et en septième match. Il a amorcé la rencontre avec une moyenne de ,146, un circuit et trois points produits.

Les Jays ont frappé sept coups sûrs et ont obtenu deux buts sur balles en sixième pour briser l'égalité de 2-2.

Marcus Stroman (4-8) a bénéficié des bons coups de ses coéquipiers au bâton. Le droitier a donné deux points, dont un mérité, et sept coups sûrs en un peu plus de six manches de travail.

« J'en ai parlé depuis le début de la saison, je disais que le vent allait tourner un moment donné, a dit le lanceur droitier. C'est une longue saison et nous commençons à être plus agressifs au bâton. Nous avons beaucoup de jeunes joueurs qui doivent s'ajuster. »

« Je crois que nous pouvons obtenir des résultats intéressants et surprenants avec cette formation, a-t-il insisté. Quelques jeunes joueurs sont des cogneurs et je crois que ça va aller simplement en s'améliorant. »

Les Orioles l'avaient emporté mardi.

Chance Sisco a cogné un circuit et Anthony Santander a ajouté deux simples d'un point du côté des Orioles, qui présentent le pire différentiel des Ligues majeures (-133).

« Nous étions près de la victoire en sixième, et nous les avons laissés faire ce qu'ils voulaient par la suite », a expliqué le gérant des Orioles, Brandon Hyde.

Avec les informations de Associated Press, et La Presse canadienne

Baseball

Sports