•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Canadienne Leylah Annie Fernandez championne junior à Roland-Garros

Leylah Annie Fernandez remporte la finale junior à Roland-Garros

Photo : Getty Images / Julian Finney

Radio-Canada

La Canadienne Leylah Annie Fernandez a poursuivi sa semaine de rêve et s'est imposée en finale junior des Internationaux de France, samedi, à Paris. Elle a vaincu l'Américaine Emma Navarro, huitième tête de série, en deux manches de 6-3 et 6-2.

Elle est la première Canadienne à être couronnée chez les juniors à Roland-Garros et la deuxième représentante de l'unifolié à décrocher un titre junior en grand chelem après Eugenie Bouchard, en 2012, à Wimbledon.

Je suis très contente, fière. Il n’y a pas de mot pour décrire comment je me sens maintenant. J’ai travaillé très fort avec mon père, ma petite sœur durant les dernières années pour ça , s'est exclamée Fernandez.

La jeune athlète de 16 ans, favorite, a connu une semaine sans faute. Elle a remporté toutes les manches qu'elle a disputées.

Roland-Garros est vraiment spécial pour moi parce que c’est le premier grand chelem que j’ai regardé à la télévision. Le fait d’être capable de gagner le tournoi junior est vraiment spécial pour moi , a dit la Montréalaise.

Pendant que je m’échauffais avant le match, j’étais vraiment nerveuse. Mais mon père m’a parlé et m’a sortie de cet état. Il m’a calmée. Il m’a dit que tout ce que je devais faire, c’était d’être contente d’être en finale, de jouer et de me battre pour chaque point , a-t-elle ajouté.

En finale, elle a eu besoin de 85 minutes pour se défaire de son adversaire.

La seule double faute de Navarro durant cette rencontre a permis à Fernandez de réussir son premier bris de la manche initiale. L’Américaine a renchéri en brisant la Québécoise au jeu suivant, mais n’a pu remonter davantage.

La Québécoise a entamé la deuxième manche aussi fort qu’elle avait terminé la première, avec un bris. Trois doubles fautes de suite l’ont ralentie, mais elle s’est reprise et a gagné cinq des six jeux suivants, avec deux bris au passage.

Vendredi, en demi-finales, elle avait dominé la Colombienne Maria Camila Osorio Serrano en deux manches de 6-2 et 6-4.

Le point de match de la victoire de Leylah Annie Fernandez

Au premier tournoi du grand chelem de la saison, en Australie, Fernandez avait atteint la finale, mais s'était inclinée devant la Danoise Clara Tauson.

Cette année, c’était mon objectif de gagner un grand chelem junior, et j’étais proche aux Internationaux d’Australie. J’étais vraiment contente d’avoir une autre occasion ici aux Internationaux de France et de partir avec la victoire , a-t-elle dit.

La jeune joueuse a mentionné avoir été inspirée par les succès des Canadiens durant les dernières saisons.

Quand j’ai vu Denis Shapovalov qui a gagné contre Nadal à la Coupe Rogers, c’était quelque chose de spécial. En voyant que les joueurs canadiens sont en haut, je me suis dit que moi aussi je pouvais le faire, que je pouvais jouer à Roland-Garros et même gagner.

Fernandez devait disputer un tournoi à Barcelone la semaine prochaine, mais elle omettra peut-être cette compétition pour se reposer et aller voir sa petite sœur, aussi sur le circuit de l’ITF, qui sera en action en Suisse.

Ensuite, elle ne participera pas au grand chelem junior de Wimbledon. Elle se concentrera plutôt sur quelques tournois de catégorie Challenger qui se dérouleront au Canada cet été. Elle a actuellement à son agenda des présences à Winnipeg, Gatineau et Granby. Elle se dirigera ensuite à Toronto pour la Coupe Rogers.

À lire aussi:

Tennis

Sports