•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La longue route des Raptors jusqu'en finale de la NBA

Les Raptors de Toronto célèbrent leur victoire en finale de l'Est.

Les Raptors de Toronto célèbrent leur victoire en finale de l'Est.

Photo : Getty Images / Claus Andersen

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

De leur création en 1993 jusqu'à l'arrivée de DeMar DeRozan et de Kyle Lowry, en passant par le départ de Vince Carter, les Raptors de Toronto auront emprunté un parcours sinueux, parsemé de hauts et de bas, depuis 25 ans. Voici un aperçu de la longue route qui les a menés jusqu'en finale de la NBA.

Une nouvelle équipe est née

Un vélociraptor rouge en uniforme de basketteur dribble le ballon sur fond mauve.

Le logo original des Raptors a été dévoilé en 1994.

Photo : Radio-Canada / Archives

4 novembre 1993 : La NBA attribue sa 28e franchise à Toronto. Les frais d’expansion atteignent alors un record de 125 millions de dollars.


15 mai 1994 : L’équipe annonce qu’elle portera le nom de Raptors. Ils sont nombreux à penser qu'il a été choisi en raison de la grande popularité du film Jurassic Park. Quelques jours plus tard, Isiah Thomas est nommé directeur général de l’équipe.


28 juin 1995 : Damon Stoudamire est le tout premier choix des Raptors au repêchage de 1995. Il est sélectionné 7e au total. Ce choix aura suscité beaucoup d’insatisfaction chez les partisans, qui s’attendaient à ce qu'Ed O’Bannon, sacré joueur par excellence de la finale de la NCAA, soit choisi par l'équipe torontoise. Stoudamire n’aura finalement pas déçu. Il décroche le titre de recrue de l’année à la fin de la saison.


3 novembre 1995 : Les Raptors battent les Nets du New Jersey à leur tout premier match, devant une foule de 33 306 partisans au Skydome de Toronto, maintenant connu sous le nom de Rogers Centre.


Des débuts difficiles

Damon Stoudamire des Raptors en possession du ballon et Chris Mills des Knicks (1997)

Damon Stoudamire des Raptors en possession du ballon et Chris Mills des Knicks (1997)

Photo : Getty Images / Henny Ray Abrams

22 avril 1996 : L’entraîneur-chef des Raptors, Brendan Malone, est congédié. Son équipe termine la première saison de son histoire avec une fiche de 21-61.


Novembre 1997 : En raison d’un différend avec la haute direction, Isiah Thomas quitte l’organisation. Il sera remplacé par son assistant Glen Grunwald.


12 février 1998 : Maple Leafs Gardens inc., propriétaire des Maple Leafs de Toronto, achète les Raptors et l’aréna que l’équipe construisait, l'Air Canada Centre.


13 février 1998 : Après le départ de Thomas, Damon Stoudamire demande à être échangé. Les Raptors l’envoient à Portland.


24 juin 1998 : Lors du repêchage, les Raptors concluent un accord avec les Warriors de Golden State pour acquérir Vince Carter, qui avait été sélectionné 5e au total. Carter sera nommé recrue de l’année après une saison raccourcie par le lock-out.


Du succès pendant le règne de Carter

Il est suspendu dans les airs.

Vince Carter fait un panier enfoncé (2001)

Photo : Getty Images / Otto Greule Jr

30 juin 1999 : Les Raptors en arrivent à une entente avec les Pacers de l’Indiana pour obtenir Antonio Davis, joueur de centre qui aura un rôle important au sein de l’équipe.


Février 2000 : Vince Carter remporte le concours de paniers enfoncés du match des étoiles à Oakland, ce qui fait bondir la popularité de l'équipe à Toronto.


Printemps 2000 : Les Raptors participent aux séries éliminatoires pour la première fois de leur histoire, réalisant ainsi la promesse que Vince Carter avait faite aux partisans la saison précédente. L'équipe est toutefois éliminée dès le premier tour par les Knicks de New York. L’entraîneur-chef Butch Carter est ensuite remplacé par Lenny Wilkens.


Printemps 2001 : Les Raptors remportent la première série de leur histoire, en battant ces mêmes Knicks. Au deuxième tour, Toronto s’incline devant les 76ers de Philadelphie.


2 août 2001 : Les Raptors s'entendent avec Hakeem Olajuwon pour apporter du soutien à Carter. Ce sera finalement la dernière saison d’Olajuwon, qui prendra sa retraite à l’automne 2002 en raison d’une blessure au dos.


Printemps 2002 : L’équipe de Wilkens décroche in extremis sa place dans les séries, et sans Carter, aux prises avec une blessure. Les Raptors perdent au premier tour face aux Pistons de Détroit.


Une autre période de calvaire

Vince Carter et Eddie Jordan des Raptors de Toronto en 2004

Vince Carter et Eddie Jordan des Raptors de Toronto en 2004

Photo : Getty Images / Doug Pensinger

Printemps 2003 : Les Raptors terminent la saison avec une fiche de 24-58 et ratent les éliminatoires. Wilkens est congédié et remplacé par Kevin O’Neil. Quelques mois plus tard, avec le 4e choix au total, Toronto repêche Chris Bosh, un joueur qui participera au match des étoiles de la NBA à 11 reprises.


Printemps 2004 : Toronto rate à nouveau les séries. Le directeur général Grunwald et l’entraîneur-chef O’Neil sont tous les deux congédiés. Rob Babcock et Sam Mitchell prendront respectivement leur place.


17 décembre 2004 : Frustré par la nouvelle direction, Vince Carter demande à être échangé. Il est finalement envoyé aux Nets du New Jersey contre Alonzo Mourning, Aaron et Eric Williams et deux choix de premier tour. Les deux Williams ne joueront pas de rôle décisif. Les Raptors rateront à nouveau les éliminatoires au printemps.


26 janvier 2006 : Babcock est renvoyé. L’ancien directeur général des Suns de Phoenix, Bryan Colangelo, prend sa place.


Juin 2006 : Les Raptors gagnent la loterie de la NBA et sélectionnent le centre italien Andrea Bargnani, 1er au total. Bargnani ne deviendra jamais un joueur étoile, mais la saison 2006-2007 s'avérera tout de même un tournant pour les Raptors.


L'ère Chris Bosh

Chris Bosh avec les Raptors de Toronto en 2008

Chris Bosh avec les Raptors de Toronto en 2008

Photo : Getty Images / Claus Andersen

Printemps 2007 : Après le départ de Carter, Bosh a émergé comme nouveau leader de l'équipe. Toronto décroche une place pour la danse printanière. Mitchell est nommé entraîneur de l’année et Colangelo, DG de l’année. Les Raptors perdent dès le premier tour en six matchs contre Vince Carter et les Nets.


3 décembre 2008 : Sam Mitchell est congédié après un départ de huit victoires et neuf défaites. Il est remplacé par son assistant canadien Jay Triano.


25 juin 2009 : Les Raptors repêchent DeMar DeRozan au 9e rang. Il représentera Toronto à quatre reprises au match des étoiles de la NBA.


Avril 2010 : La blessure de Chris Bosh coïncide avec la chute des Raptors au classement. L’équipe ne participe pas aux séries. L’été qui suit, Bosh, joueur autonome, signe un contrat avec le Heat de Miami, tout comme Dwyane Wade et LeBron James.


La reconstruction

Kyle Lowry des Raptors devant Deron Williams des Nets en 2013

Kyle Lowry des Raptors devant Deron Williams des Nets en 2013

Photo : Getty Images / Al Bello

1er juin 2011 : Jay Triano est remplacé par Dwane Casey au poste d’entraîneur-chef. Les Raptors avaient terminé la saison 2010-2011 avec une fiche de 22-60.


11 juillet 2012 : Toronto acquière Kyle Lowry des Rockets de Houston. Ensemble, Lowry et DeRozan permettront aux Raptors de connaître les plus grands succès de leur histoire.


30 septembre 2013 : Le rappeur torontois Drake est nommé ambassadeur de l’équipe.


21 mai 2013 : Colangelo est relevé de ses fonctions et remplacé par Masai Ujiri, DG des Nuggets de Denver.


9 décembre 2013 : Ujiri envoie Rudy Gay à Sacramento dans un échange à plusieurs joueurs. Avant le départ de Gay, les Raptors avaient une fiche de 6-12. Après l’échange, ils partent sur une lancée de 10-3.


La consécration de Lowry et DeRozan

DeMar DeRozan

DeMar DeRozan

Photo : Getty Images / Gregory Shamus

Printemps 2014 : Les Raptors sont de retour dans les séries pour la première fois en six ans. Ce sera le début de leur séquence de six participations consécutives aux éliminatoires jusqu’à aujourd’hui. La campagne « We The North » est aussi lancée. Toronto s’incline finalement au premier tour devant les Nets de Brooklyn.


Printemps 2015 : Les Raptors sont balayés dès le premier tour des séries par les Wizards de Washington.


Printemps 2016 : Toronto bat les Pacers de l’Indiana et le Heat de Miami pour se rendre en finale de l’Est. Les Raptors s’avouent vaincus en six matchs face à LeBron James et les Cavaliers de Cleveland, éventuels champions.


Printemps 2017 : Le club torontois croise à nouveau les Cavaliers dans les séries, cette fois au deuxième tour. Les Raptors sont balayés en quatre matchs.


Printemps 2018 : Le cauchemar se répète pour les Raptors. Ils sont défaits en quatre matchs par Cleveland au deuxième tour.


11 mai 2018 : L’entraîneur Dwane Casey est congédié. Un mois plus tard, Nick Nurse prend sa place.


Été 2018 : Ujiri envoie DeMar DeRozan et Jakob Poeltl à San Antonio et fait l’acquisition de Kawhi Leonard et de Danny Green.


Une première finale de la NBA

Des partisans célèbrent la victoire des Raptors de Toronto.

La foule rassemblée au centre-ville de Toronto a fêté bruyamment la victoire de ses Raptors.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Avril 2019 : Les Raptors concluent la saison au 2e rang de l’Est.


25 mai 2019 : Après avoir battu le Magic d’Orlando, les 76ers de Philadelphie et les Bucks de Milwaukee, les Raptors sont sacrés champions de l'Association de l’Est et accèdent à la finale de la NBA pour la première fois de leur histoire.


Les Raptors de Toronto accueilleront les Warriors de Golden State pour le premier match de la finale jeudi soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !