•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montmagny vibre au rythme des Blues de Saint Louis

Samuel Blais (numéro 9 ) célèbre durant le sixième match de la série contre les Sharks de San Jose. Photo: Getty Images
Jean-François Nadeau

Un joueur de l'organisation des Blues de Saint Louis fait la fierté des gens de Montmagny. Samuel Blais, 22 ans, s'apprête à vivre sa première finale de la Coupe Stanley. Durant les séries 2019, l'attaquant originaire de Montmagny est devenu un rouage important des Blues.

Les proches de Samuel Blais ont de la difficulté à croire ce qui lui arrive.

« Je ne sais même pas si je le réalise vraiment. C'est quand même gros. Toute la famille, on est des fans de hockey. Quand c'est rendu que c'est notre garçon qui est rendu là, je ne sais pas si on réalise l'ampleur que ça va avoir », affirme la mère de l'ailier gauche, Marie-Josée Roy.

Depuis que les Blues ont éliminé les Sharks de San José en finale de l'Association de l'Ouest, peu importe où Marie-Josée Roy va à Montmagny, on lui parle de son fils.

« Ça n'a pas arrêté de la journée. Tout le monde appelle, tout le monde veut organiser des événements pour la finale. Montmagny est pas mal content pour Samuel », raconte-t-elle.

Samuel Blais, à la droite du commissaire adjoint de la Ligue nationale de hockey, Bill Daly, durant la remise du trophée Clarence-Campbell aux Blues de Saint Louis.Samuel Blais, à la droite du commissaire adjoint de la Ligue nationale de hockey, Bill Daly, durant la remise du trophée Clarence-Campbell aux Blues de Saint Louis. Photo : Facebook/StLouisBlues

Samuel Blais a joint l'équipe au sixième match de la série contre les Stars de Dallas, après une saison où il a fait l'aller-retour entre San Antonio, dans la Ligue américaine, et Saint Louis.

Depuis son retour au sein des Blues, il joue dans le deuxième trio en compagnie des vétérans David Perron et Ryan O'Reilly. Samuel Blais contribue à l'attaque en plus de distribuer de nombreuses mises en échec.

Parcours semé d'embûches

L'ailier gauche a fait preuve d'une grande ténacité pour en arriver là. Quand il jouait au niveau midget AAA, Samuel Blais a été retranché de l'équipe trois fois à Québec et Lévis, parce qu'on le trouvait trop petit. Les Estacades de Trois-Rivières lui ont finalement offert sa chance.

« C'était vraiment triste quand il a été retranché la troisième fois. Il était découragé. Il avait pris sa poche de hockey, il l'avait lancée dehors et avait dit : "Je ne joue plus jamais au hockey". Finalement, la pression est redescendue et il a connu une belle année à Trois-Rivières », se remémore sa mère.

Samuel Blais à Saint-Louis en compagnie de son frère, sa mère, sa soeur et son pèreSamuel Blais à Saint-Louis en compagnie de son frère, sa mère, sa soeur et son père Photo : Radio-Canada

Montmagny lui rend hommage

Aujourd'hui, la ville de Montmagny arbore le bleu et le jaune des Blues de Saint Louis. La municipalité souhaite diffuser le match du 1er juin sur écran géant, au centre-ville.

« C'est la folie à Montmagny. Un petit gars d'ici en finale de la Coupe Stanley, c'est extraordinaire! Les citoyens embarquent. Ils mettent sur leur Facebook "Go Blues Go". Il y en a qui veulent fournir des hot-dogs. Ça va être un gros tailgate, un gros party en l'honneur de Samuel. On ne vit pas ça souvent dans une vie! », affirme la directrice de la Société de développement de Montmagny, Isabelle Normand.

La municipalité est en attente pour obtenir les droits de diffusion de la Ligue nationale de hockey. On estime pouvoir attirer mille personnes à la place Montel.

Les parents de Samuel Blais n'y seront pas. Ils auront toutefois une bonne raison.

« On va vivre ça à fond avec lui. On va essayer d'aller voir le plus de matchs possible à Boston et à Saint Louis. C'est sûr qu'on va être au premier match à Boston lundi et à Saint Louis pour les matchs 3 et 4 », mentionne Marie-Josée Roy.

Hockey

Sports