•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'audition est commencée au poste de Samuel Piette, suspendu

Samuel Piette, de l'Impact de Montréal, maîtrise le ballon au cours d'un match contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

Samuel Piette devrait participer à la Gold Cup avec l'équipe nationale canadienne cet été.

Photo : Eric Bolte-USA TODAY Sports

Olivier Tremblay

Comment remplacer un joueur qui a disputé 51 rencontres de suite? C'est la question que se pose l'Impact de Montréal, qui se rendra à Los Angeles vendredi sans Samuel Piette, dont la séquence record de matchs consécutifs vient de voler en éclats en raison d'une suspension.

Par-dessus tout, cette absence forcée souligne la formidable influence qu’exerce le Québécois sur le jeu de son équipe. Toutes les variations sur le thème « c’est un joueur très important pour nous » ont été énoncées avant l’entraînement de mercredi. Piette, devant la défense, abat le sale boulot pour que ses collègues n’aient pas à le faire.

« Il faut de la discipline à cette position, soutient le gardien Evan Bush. Samuel, il excelle. Il gagne des ballons et des duels. Il stoppe les attaques adverses et joue simplement par la suite. Il nous faut quelqu’un qui réussit tout cela, qui nous facilite la tâche en défense et qui distribue des ballons de manière à ce que nous puissions attaquer librement. »

C’est ce qui rend la mission de l’équipe si compliquée : Piette est à ce point indélogeable à ce poste qu’on n’a vu personne d’autre y jouer depuis l’automne 2017 en match officiel. Ses remplaçants possibles ont joué devant lui au milieu de terrain ou à ses côtés.

L’entraîneur-chef Rémi Garde – qui trouve par ailleurs les cartons jaunes attribués à Piette un brin sévères – voit en cette suspension l’occasion de faire jouer les remplaçants, qui étaient appelés à prendre la relève de toute façon.

Piette, à moins d’une énorme surprise, sera de l’effectif canadien à la Gold Cup qui aura lieu du 15 juin au 7 juillet. Il pourrait bien rater trois rencontres du Bleu-blanc-noir, du 26 juin au 6 juillet.

On va s’adapter, comme on l’a fait en l’absence de Nacho.

Rémi Garde

C’est aussi l’occasion de donner du repos au Québécois avant une séquence de trois matchs à domicile en huit jours à partir du 29 mai.

Changement de système?

Micheal Azira pourrait donc reculer d’un cran pour occuper le poste de Piette, vendredi, contre le puissant LAFC en Californie.

La réflexion de Rémi Garde quant à la possibilité d’utiliser une nouvelle formation est bien amorcée. Le système en 4-2-3-1, qui semblait faire partie des traditions au stade Saputo il n’y a pas si longtemps, pourrait être de retour. Ce seraient donc deux joueurs, et pas un seul, qui « remplaceraient » Samuel Piette.

Il y a les deux possibilités. Micheal a souvent travaillé dans cette position à l’entraînement. Il connaît les automatismes quand on joue en 4-3-3. Jouer en 4-2-3-1 est aussi une possibilité, bien sûr, dans laquelle Micheal se sentirait à l’aise, comme Shamit [Shome]. Saphir [Taïder], un peu moins, surtout à l’extérieur où il va falloir beaucoup travailler au milieu. Je vais voir selon l’état de fraîcheur des uns et des autres.

Rémi Garde, entraîneur-chef de l'Impact de

Reste aussi à voir les tâches que l’entraîneur entend confier à Ignacio Piatti. L’Argentin semble en pleine forme à l’entraînement, et il a pu réaliser son retour au jeu comme remplaçant le week-end dernier, contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

Garde n’a pas exclu de titulariser son numéro 10, et le principal intéressé est prêt à amorcer un premier match depuis le 16 mars.

« Tout va bien, affirme le milieu de terrain. On travaille fort en vue des prochains matchs. Ce sera un match difficile contre une des meilleures équipes de la ligue, avec beaucoup de joueurs comme Carlos Vela. Il faut être prêt, comme on l’a été dans les premiers matchs de la saison contre Orlando et San José. Il faut être concentrés. Quelques distractions peuvent nous faire mal. »

Soccer

Sports