•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tokyo 2020 : le CIO voit encore de la marge pour faire des économies

Les anneaux olympiques devant le stade de Tokyo

Les anneaux olympiques devant le stade de Tokyo

Photo : Getty Images / Toshifumi Kitamura

Agence France-Presse

Les organisateurs des Jeux d'été de Tokyo en 2020 peuvent encore faire des économies et réduire leur budget de fonctionnement, a déclaré mardi le président du comité de coordination du Comité international olympique (CIO), John Coates. Par ailleurs, certaines associations sportives disent craindre que de nouvelles coupes budgétaires nuisent au bon déroulement des Jeux.

« Nous apprécions les efforts que vous menez pour réduire le budget de fonctionnement et d'autres dépenses », a affirmé M. Coates au début d'une visite de trois jours dans la capitale japonaise.

Il a souligné que 2,2 milliards de dollars avaient été économisés sur le budget de construction et d'infrastructure ainsi que 2 milliards sur le budget de fonctionnement.

« Nous pensons qu'il est encore possible de réaliser des économies », a-t-il ajouté.

John Coates a cité en exemple le budget consacré aux sites temporaires tels que les tentes, les sièges et les barrières de sécurité. Cette partie des coûts a déjà été réduite de 2,1 milliards à environ 1,3 milliard.

Nous devons faire preuve de diligence. Nous ne voulons pas que les contribuables de Tokyo ou du Japon payent la facture sur ces coûts de fonctionnement et je suis convaincu que nous y arriverons.

John Coates, président du comité de coordination du CIO

Huit fédérations ont exprimé leurs craintes lors d'une récente réunion de l'Association des fédérations internationales olympiques des sports d'été (ASOIF) en Australie.

M. Coates a dit mardi avoir pris note des inquiétudes soulevées.

« Nous pensons que vous y avez réfléchi et nous sommes convaincus que vous parviendrez à les résoudre », a-t-il dit, ajoutant que ces questions seraient abordées pendant sa visite à Tokyo.

En décembre, les organisateurs des Jeux ont rendu publique la dernière version de leur budget, qui représentait une somme totale de 1350 milliards de yens, soit 16 milliards de dollars canadiens.

Ils avaient alors reconnu que les mesures destinées à réduire les effets de la très forte chaleur humide des étés tokyoïtes, telles que l'installation de brumisateurs ou l'utilisation de peintures absorbant la chaleur sur les chaussées, avaient fait monter la facture.

Sports