•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Diamond League : Caster Semenya pourrait participer au 3000 m à Stanford

Caster Semenya lève le pouce en l'air

Caster Semenya satisfaite de sa course

Photo : Getty Images / Francois Nel

Agence France-Presse

La Sud-Africaine Caster Semenya sera en action le 30 juin, à l'étape de la Diamond League à Stanford, au 3000 m, distance sur laquelle elle peut s'aligner sans se soumettre au nouveau règlement concernant les athlètes hyperandrogènes.

Semenya, 28 ans, est la reine incontestée du 800 m, distance dont elle est double championne olympique et triple championne du monde. Mais pour courir sa distance de prédilection, elle doit respecter une nouvelle réglementation de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), très critiquée.

Le nouveau règlement demande depuis le 8 mai à certaines athlètes présentant une différence du développement sexuel (DSD) de suivre un traitement pour faire baisser un taux de testostérone élevé. Il leur offrirait un avantage injuste selon l'IAAF.

Les athlètes concernées doivent faire baisser leur taux de testostérone pendant six mois avant de pouvoir participer à une compétition internationale du 400 m au mile (1609 m).

Son recours contre ce règlement a été débouté par le Tribunal arbitral du sport (TAS) le 1er mai.

La vedette de l'athlétisme sud-africain sera opposée pour sa première apparition sur 3000 m à des références du fond, comme la Kényane Hellen Obiri, championne du monde en titre du 5000 m, la Néerlandaise Sifan Hassan, double médaillée de bronze mondiale sur 1500 m, et l'Éthiopienne Genzebe Dibaba.

L'étape américaine de la Diamond League a normalement lieu à Eugene, dans l'Oregon, mais le stade est en pleine rénovation en vue des Championnats du monde de 2021. Elle aura lieu cette année, à Stanford, en Californie.

Athlétisme

Sports