•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Association internationale de boxe est persuadée de ne pas être écartée du tournoi olympique

Lazaro Alvarez à Rio en 2016

Lazaro Alvarez à Rio en 2016

Photo : Getty Images / Dean Mouhtaropoulos

Agence France-Presse

L'Association internationale de boxe amateur (AIBA), menacée de se voir retirer l'organisation du tournoi de boxe aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, s'est déclarée « optimiste » lundi, après son audition par la commission d'enquête du Comité international olympique (CIO).

« Nous avons eu une rencontre très productive avec la commission d'enquête du CIO [...] Nous restons optimistes quant à l'avenir olympique de l'AIBA », a déclaré son président par intérim, le Marocain Mohamed Moustahsane, cité dans un communiqué.

Lundi après-midi, huit responsables de l'AIBA, dont M. Moustahsane et son directeur général, l'Américain Tom Virgets, ont été entendus par une commission d'enquête du CIO composée de trois personnes et présidée par le Serbe Nenad Lalovic, membre de la Commission exécutive du CIO et président de la Fédération internationale de lutte.

« Plusieurs points ont été abordés, notamment les progrès significatifs de l'AIBA en matière de finances, gouvernance et arbitrage », a indiqué la fédération basée à Lausanne.

L'AIBA a fourni des informations sur « la complète transformation de l'organisation » et sur ce qui a été fait pour « entièrement reconstruire l'organisation sur tous les plans ».

Cette commission d'enquête a été créée en décembre par le CIO qui, face aux inquiétudes croissantes concernant notamment la gouvernance de l'AIBA et sa situation financière, avait au même moment décidé de geler l'organisation du tournoi olympique de boxe à Tokyo en 2020.

L'arrivée à la tête de l'AIBA du controversé homme d'affaires ouzbek Gafur Rakhimov, qui a depuis démissionné, avait encore attisé les inquiétudes.

La commission d'enquête qui n'a entendu qu'une seule fois les responsables de l'AIBA, va maintenant remettre son rapport final à la commission exécutive du CIO qui se réunit mercredi. Elle décidera ou non d'écarter la fédération de l'organisation du prochain tournoi olympique.

Si l'AIBA était écartée du tournoi de boxe à Tokyo, ce qui serait sans précédent dans l'histoire olympique récente, le CIO prendrait alors en charge l'organisation du tournoi et celle des tournois qualificatifs qui doivent débuter en septembre.

Boxe

Sports