•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Giro : Primoz Roglic l'emporte au contre-la-montre

C'est le deuxième succès de Primoz Roglic au Giro 2019.
C'est le deuxième succès de Primoz Roglic au Giro 2019. Photo: Reuters / Benoit Tessier
Radio-Canada

Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo) a réussi un coup de force dans la 9e étape du Giro, un contre-la-montre individuel de 34,8 kilomètres, dimanche, à Saint-Marin.

Le Slovène de 29 ans a arrêté le chrono à 51 min 52 s. Il a battu le détenteur du record de l'heure, le Belge Victor Campenaerts, retardé par un changement de vélo et devancé de 11 s.

« Je ne suis pas surpris de ma victoire, a souligné Roglic. Dans un contre-la-montre, je me concentre sur moi-même. Je n'ai pas pris de risques dans la première partie du parcours, C'était glissant. Après, j'ai roulé le plus vite possible et ça s'est bien passé. Le problème mécanique de Campenaerts? Je suis désolé pour lui, on a besoin d'un peu de chance aussi pour gagner. »

Le maillot rose est resté sur les épaules de l'Italien Valerio Conti (UAE Emirates). Il a terminé à la 38e place du contre-la-montre qui s’est déroulé sous le déluge.

« J'ai peut-être commis une erreur en retirant la visière de mon casque, a reconnu Conti. Je pensais que la pluie était finie, mais elle a redoublé. J'ai sans doute perdu une minute de plus sur Roglic, car je n'ai pris aucun risque. Je voulais surtout conserver le maillot rose. Je veux le garder aussi aussi longtemps que possible. Je ne gagnerai sans doute pas le Giro cette année, mais j'essaierai peut-être de le gagner à l'avenir. »

Roglic, vainqueur du chrono d'ouverture à Bologne et maillot rose pendant cinq jours, a signé son deuxième succès depuis le départ.

Nibali, double vainqueur du Giro (2013 et 2016), a accumulé un retard de 1:05 sur Roglic. L'Italien s'est classé 4e derrière le Néerlandais Bauke Mollema.

En revanche, deux des grimpeurs en lice pour la victoire finale ont failli.

Le Britannique Simon Yates, parti plus vite que Nibali, s'est écroulé dans la montée finale et a cédé 3:11 à Roglic. Le Colombien Miguel Angel Lopez a pour sa part laissé près de 4 min au Slovène.

Le Canadien Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy) a pris le 145e rang avec 8:04 de retard sur le temps gagnant.

Au classement général provisoire, Conti précède désormais Roglic de 1:50.

Lundi, le Giro observe sa première journée de repos.

Avec les informations de Agence France Presse

Cyclisme

Sports