•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Revolution accroche l'Impact au stade Saputo

L'Impact fait match nul contre le le Revolution de la Nouvelle-Angleterre à Montréal Photo: The Canadian Press / Graham Hughes
Radio-Canada

L'Impact n'est pas parvenu à s'imposer contre la pire équipe de l'Est dans la MLS. Le Revolution de la Nouvelle-Angleterre a quitté le terrain du stade Saputo avec un match nul de 0-0, samedi, à Montréal.

Point positif pour le Bleu-blanc-noir, Ignacio Piatti est revenu au jeu à la 66e minute, après deux mois passés à l’infirmerie.

Pour les hommes de Rémi Garde, il s'agit d'un deuxième match de suite sans victoire, après leur défaite à Cincinnati samedi dernier.

L'Impact, qui jouait sans les services d'Omar Browne, blessé, n'a pas trouvé le fond du filet pour une deuxième partie d'affilée à domicile, après son revers de 2-0 contre le New York City FC le 4 mai.

L'entraîneur montréalais a reconnu que son équipe voyait le match nul comme deux points perdus.

« On est toujours déçu quand on n’arrive pas à gagner à domicile, a souligné Garde. On a fait les 45 premières minutes qui étaient intéressantes. Il y avait du rythme. On s’est créé les occasions qu’on avait imaginées avant le match. C’est dommage de ne pas avoir marqué dans ce temps fort. En deuxième mi-temps, plus le match avançait, et moins on était capable de faire circuler le ballon. »

Notre niveau de jeu en deuxième mi-temps me laisse sur ma faim.

Rémi Garde

Piatti s'est présenté sur le terrain après 20 minutes de jeu en deuxième mi-temps. L'Argentin n'a pas obtenu de tirs en direction du filet adverse, mais il a au moins forcé deux rivaux à commettre des fautes contre lui.

« Je pense que s’il y a une bonne nouvelle, c’est celle-là, a admis Garde. Ignacio est rentré, il a joué, il n’y avait pas de douleur. C’était un match difficile parce qu’offensivement, pour créer des choses, il faut que le ballon aille vite, et les conditions de jeu doivent le permettre. Là, il fallait plusieurs touches pour maîtriser le ballon, et ça favorisait les défenseurs. »

Ignacio a 30 minutes de plus dans les jambes, sans douleur apparemment. La machine est relancée.

Rémi Garde

Piatti, qui a été ovationné avant même de se présenter sur le terrain, a tenu à remercier le public.

« Je suis content d’avoir été avec le groupe, a indiqué Piatti. Ça faisait longtemps que j’étais à l’extérieur du groupe. Je me sentais bien. Aujourd’hui, je n’ai pas pu jouer tout le match, mais je suis content que nous n’ayons pas perdu. L’autre équipe est venue ici pour prendre un point. Ils étaient tous derrière. On a essayé, mais on a perdu deux points. »

L'Impact a été limité à deux tirs cadrés malgré plusieurs bonnes occasions de marquer, surtout en première période. Le Revolution a forcé le gardien Evan Bush à réussir quatre arrêts. L'Américain a réalisé un sixième blanchissage cette saison.

« On avait l’ambition de repartir avec trois points. Malheureusement, on a fait une très bonne mi-temps et la deuxième n’a pas été bonne pour plein de choses, a regretté Zachary Brault-Guillard. C’est frustrant, mais il y a un match qui nous attend vendredi. »

Le Bleu-blanc-noir jouera en effet son prochain match vendredi, en Californie, contre le Los Angeles FC, mais sans Samuel Piette. Le milieu de terrain québécois a récolté un avertissement qui lui vaudra une suspension pour accumulation de cartons.

Avec les informations de La Presse canadienne

Soccer

Sports