•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui est le nouveau président de l'AMA, Witold Banka?

Witold Banka en mêlée de presse à Montréal

Witold Banka, nouveau président de l'AMA

Photo : Getty Images / AFP/Sébastien St-Jean

Radio-Canada

Witold Banka a été désigné mardi pour occuper le rôle de président de l'Agence mondiale antidopage (AMA). Sauf en cas de surprise, le ministre polonais des Sports remplacera Craig Reedie lorsque le conseil de fondation de l'instance se penchera sur son élection à l'automne.

Une entrevue de Robert Frosi

Q. Quel sentiment vous habite après avoir été nommé président de l'AMA?

R. Je suis absolument heureux, ce sont les plus importantes responsabilités qu'on m'a confiées dans ma vie professionnelle. Je souligne l'attitude exemplaire de mon ami Marco Diaz [qui était en lice pour la présidence], avec qui je compte collaborer.

La compétition a été saine, la campagne a été juste et intéressante, et c'est pour ces raisons que je l'ai tant appréciée. Il y a beaucoup de travail à faire, dont rehausser et maintenir l'unité dans l'AMA. Plusieurs défis se dressent devant nous.


Q. Quels changements voulez-vous apporter à l'AMA?

R. Il y a beaucoup de pain sur la planche, mais c'est de manière collective que nous réussirons à être plus fort. C'est pourquoi je désire collaborer avec le mouvement olympique, les athlètes en tête de liste, et avec les journalistes.

Il faut éliminer le dopage dans le sport. J'ai proposé de mettre en place des fonds de solidarité antidopage pour aider les pays moins développés. Je crois que c'est important d'augmenter le nombre de laboratoires agréés.

Un seul laboratoire agréé parmi la trentaine à travers le monde se situe sur le continent africain [à Bloemfontein, en Afrique du Sud], ce qui est inefficace. Je ferai tout en mon pouvoir pour changer cette problématique.

Nous devons d'ailleurs éduquer les jeunes en ce qui concerne le dopage et les politiques antidopage.


Q. Quelle est votre priorité absolue?

R. Je veux apporter plus de transparence.

En tant que membre du gouvernement [polonais comme ministre des Sports], je comprends pleinement que la transparence est très importante. Je veux garder cette même ligne de pensée.

Dopage

Sports